Accueil | Actualités | Médias | Après BNP, le CNP dans les médias de province

Après BNP, le CNP dans les médias de province

Non, BNP n’est pas une banque, ni CNP une société d’assurances. BNP dans les médias c’était le trio Bergé/Niel/Pigasse réduit à N/P après le décès de Pierre Bergé. CNP c’est le nouveau trio Capton/Niel/Pigasse associés dans Mediawan et avec des ambitions dans la PQR, la presse quotidienne régionale.

L’axe Mediawan/Nice-Matin/Paris Normandie

Xavier Niel avait raflé Nice-Matin contre les ambitions d’Iskandar Safa, le propriétaire du groupe Valmonde. Il est associé dans le groupe Mediawan à Pierre-Antoine Capton et Matthieu Pigasse. Mediawan produit des contenus, et le trio a été rejoint plus tard par Pierre Lescure. C’est maintenant le C de CNP, Capton qui est en négociation pour racheter le quotidien Paris Normandie à son propriétaire, on parle de 40% du capital dans un premier temps.

Paris Normandie, tour de passe-passe macronien

Résumons, le propriétaire de Paris-Normandie Jean-Louis Louvel se présente aux élections municipales à Rouen sous la double étiquette ou le double soutien à la fois de LREM et des débris de LR, contre le candidat adoubé par le maire sortant PS, mais qui ne veut surtout pas de l’étiquette PS.

Conflit d’intérêts évident pour la rédaction du quotidien dont le propriétaire macronien est candidat, avec des chances raisonnables de l’emporter. La solution ? Remplacer un macronien par un autre macronien comme propriétaire, de préférence avec plus de moyens. C’est ainsi que le très macronien Capton prend la place du très macronien Louvel. Ce dernier n’est plus propriétaire et pourra bénéficier de l’amicale attention du nouveau tenancier.

Ça va être du sport

Jean-Louis Louvel a construit sa notoriété sur son entreprise de palettes, sur son journal mais aussi beaucoup sur le club de rugby de Rouen qu’il a fait monter en D2 grâce à ses investissements. Pourquoi pas un club de football en Normandie, s’est dit l’ami Capton ? Justement le Stade Malherbe de Caen (lui aussi en D2 mais avec un ballon rond) est en difficulté. Et Pierre-Antoine d’approcher le club pour le racheter. Établissons un nouvel axe politico/médiatico/sportif rugby/Rouen//Football/Caen et à nous la Normandie en compagnie de mon camarade Louvel, peut-être futur maire.

Le président du club de Caen, Jean-François Fortin, était d’accord. A eux la tribune d’honneur à Caen et les retombées politiques. Las, les actionnaires historiques dont le très influent Laurent Batteur (des laboratoires du même nom) se sont révoltés et le bon président Fortin a été mis en minorité. Peut-être penser au basket ?

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This