Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Après BNP, le CNP dans les médias de province

29 novembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Après BNP, le CNP dans les médias de province

Après BNP, le CNP dans les médias de province

Non, BNP n’est pas une banque, ni CNP une société d’assurances. BNP dans les médias c’était le trio Bergé/Niel/Pigasse réduit à N/P après le décès de Pierre Bergé. CNP c’est le nouveau trio Capton/Niel/Pigasse associés dans Mediawan et avec des ambitions dans la PQR, la presse quotidienne régionale.

L’axe Mediawan/Nice-Matin/Paris Normandie

Xavier Niel avait raflé Nice-Matin con­tre les ambi­tions d’Iskandar Safa, le pro­prié­taire du groupe Val­monde. Il est asso­cié dans le groupe Medi­awan à Pierre-Antoine Cap­ton et Matthieu Pigasse. Medi­awan pro­duit des con­tenus, et le trio a été rejoint plus tard par Pierre Les­cure. C’est main­tenant le C de CNP, Cap­ton qui est en négo­ci­a­tion pour racheter le quo­ti­di­en Paris Nor­mandie à son pro­prié­taire, on par­le de 40% du cap­i­tal dans un pre­mier temps.

Paris Normandie, tour de passe-passe macronien

Résumons, le pro­prié­taire de Paris-Nor­mandie Jean-Louis Lou­v­el se présente aux élec­tions munic­i­pales à Rouen sous la dou­ble éti­quette ou le dou­ble sou­tien à la fois de LREM et des débris de LR, con­tre le can­di­dat adoubé par le maire sor­tant PS, mais qui ne veut surtout pas de l’étiquette PS.

Con­flit d’intérêts évi­dent pour la rédac­tion du quo­ti­di­en dont le pro­prié­taire macronien est can­di­dat, avec des chances raisonnables de l’emporter. La solu­tion ? Rem­plac­er un macronien par un autre macronien comme pro­prié­taire, de préférence avec plus de moyens. C’est ain­si que le très macronien Cap­ton prend la place du très macronien Lou­v­el. Ce dernier n’est plus pro­prié­taire et pour­ra béné­fici­er de l’amicale atten­tion du nou­veau tenancier.

Ça va être du sport

Jean-Louis Lou­v­el a con­stru­it sa notoriété sur son entre­prise de palettes, sur son jour­nal mais aus­si beau­coup sur le club de rug­by de Rouen qu’il a fait mon­ter en D2 grâce à ses investisse­ments. Pourquoi pas un club de foot­ball en Nor­mandie, s’est dit l’ami Cap­ton ? Juste­ment le Stade Mal­herbe de Caen (lui aus­si en D2 mais avec un bal­lon rond) est en dif­fi­culté. Et Pierre-Antoine d’approcher le club pour le racheter. Étab­lis­sons un nou­v­el axe politico/médiatico/sportif rugby/Rouen//Football/Caen et à nous la Nor­mandie en com­pag­nie de mon cama­rade Lou­v­el, peut-être futur maire.

Le prési­dent du club de Caen, Jean-François Fortin, était d’accord. A eux la tri­bune d’honneur à Caen et les retombées poli­tiques. Las, les action­naires his­toriques dont le très influ­ent Lau­rent Bat­teur (des lab­o­ra­toires du même nom) se sont révoltés et le bon prési­dent Fortin a été mis en minorité. Peut-être penser au basket ?

Derniers portraits ajoutés

Jean-Michel Décugis

Jean-Michel Décugis est surtout con­nu pour ses bévues jour­nal­is­tiques, ali­men­tant en infox/fake news les médias pour lesquels il travaille.

Claude Perdriel

PORTRAIT — Claude Per­driel, décrit partout comme un amoureux de la presse, est surtout un homme d’af­faires con­va­in­cu de ses idéaux de gauche pour lesquels il a bâti un empire d’in­flu­ence grâce à l’ar­gent des sani­broyeurs qu’il a inventé.

Laurence Haïm

PORTRAITS — Née le 14 novem­bre 1966 à Paris, Lau­rence Haïm est jour­nal­iste poli­tique à l’in­ter­na­tion­al. En 2017, elle devient pour quelques mois porte-parole de La République en Marche.

Samuel Gontier

Jour­nal­iste chez Téléra­ma, blogueur et désor­mais auteur, Samuel Gon­tier s’applique con­scien­cieuse­ment à dénich­er le “faschisme” (pronon­ci­a­tion a l’Italienne), l’Islamophobie et le racisme, SURTOUT là où ils ne sont pas.

David Perrotin

PORTRAIT — David Per­rotin a réus­si, en quelques années, à se forg­er une répu­ta­tion de mil­i­tant de gauche doté d’une carte de presse. Il est vrai que l’orientation de ses arti­cles est sans ambiguïté, tous les dis­cours et toutes les thé­ma­tiques tra­di­tion­nelle­ment asso­ciées à la droite étant sys­té­ma­tique­ment discrédités.