Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Google adapte son algorithme à la « diversité »

28 octobre 2021

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Google adapte son algorithme à la « diversité »

Google adapte son algorithme à la « diversité »

28 octobre 2021

L’article ci-dessous, traduit de l’allemand à partir d’un papier de notre confrère Junge Freiheit aurait pu s’intituler « Comment Google veut moins de Blancs ». Un assez joli exemple de masochisme racial, les dirigeants d’Alphabet/Google étant pour la plupart caucasiens. À moins que cette prescription ne soit réservée qu’aux utilisateurs du moteur de recherche.

« Améliorer les images »

Google a changé son algo­rithme de recherche d’images. Ce change­ment devrait per­me­t­tre d’éviter les préjugés racistes pré­sumés dans l’identification des résul­tats des recherches.

« Nous avons com­mencé à amélior­er la recherche d’images de Google de façon qu’il y ait une plus grande diver­sité de couleurs de peau afin que davan­tage de per­son­nes obti­en­nent des résul­tats de recherche utiles », a déclaré un porte-parole du géant Inter­net améri­cain mar­di 19/10/2021, selon l’agence de presse Bloomberg.

Les résul­tats des recherch­es, tels que « belle peau », « femme » ou « famille heureuse », devraient main­tenant représen­ter davan­tage de per­son­nes d’origines dif­férentes. Google en serait encore à un stade pré­coce du pro­jet et expéri­menterait avec dif­férentes pos­si­bil­ités de ren­dre les résul­tats plus variés.

Google veut aussi diversifier la technologie photo

Google a aus­si annon­cé que sa société dévelop­perait à l’avenir une tech­nolo­gie pho­to en fonc­tion de la diver­sité. Ce, par exem­ple, en amélio­rant la recon­nais­sance faciale chez les per­son­nes de dif­férentes orig­ines et en resti­tu­ant plus pré­cisé­ment les nuances des tons de la peau.

Selon Google, « les pho­tos jouent un rôle impor­tant dans notre per­cep­tion des autres et du monde qui nous entoure. His­torique­ment, les préjugés racistes ont égale­ment con­duit à nég­liger et à mar­gin­alis­er les per­son­nes de couleur ». Google admet avoir eu des dif­fi­cultés à résoudre ce prob­lème dans le passé mais s’efforce de con­tribuer à sa solu­tion par de nou­veaux produits.

Source : Junge Frei­heit, 20/10/2021. Tra­duc­tion : AC

Adden­dum. On reproche de façon récur­rente à l’entreprise de se baser sur une vision du monde dou­teuse dans ses déci­sions. En 2017, elle a licen­cié l’ingénieur James Damore pour avoir cri­tiqué, dans un mémo dif­fusé en interne, un for­matage idéologique au sein de l’entreprise. « Les préjugés de gauche de Google ont créé une mono­cul­ture poli­tique­ment cor­recte, qui garan­tit son exis­tence en faisant taire ceux qui pensent autrement », dit le doc­u­ment pub­lié à l’époque.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés