Accueil | Actualités | Médias | Alain Duhamel à l’Institut de France ?
Pub­lié le 21 novembre 2012 | Éti­quettes : ,

Alain Duhamel à l’Institut de France ?

Le journaliste Alain Duhamel sera candidat, le 10 décembre prochain, au fauteuil de l’historien Jean Dupaquier à l’Académie des Sciences morales et politiques. Jean-Christian Petitfils, historien, est également candidat.

Alain Duhamel, né à Caen en mai 1940, est diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris. Il est le frère de Patrice Duhamel, ancien directeur général de France Télévision. Chroniqueur au journal Le Monde depuis 1963 (soit depuis près de 50 ans !), Alain Duhamel semble être passé par toutes les rédactions parisiennes. Ainsi il a d’abord été chroniqueur à l’hebdomadaire Témoignage Chrétien en 1965, à L’Express en 1966, éditorialiste au Nouvel Économiste de 1975 à 1981, éditorialiste politique à Antenne 2 de 1976 à 1981, chroniqueur au Quotidien de Paris de 1981 à 1992 et au Parisien de 1986 à 1990.

En parallèle, il devient éditorialiste politique sur Europe 1, puis directeur politique de l'antenne en 1988 et président du comité éditorial en 1994 et jusqu’en 1999. Il passe ensuite sur RTL, où il sévit encore comme éditorialiste politique quotidien. De 2001 à 2009, il a animé l’interview politique hebdomadaire de France 2 « Question ouverte ».

Chroniqueur au Monde depuis 1963, au Point depuis 1986, à Libération depuis 1992, au Dernières Nouvelles d’Alsace et à Nice Matin, Alain Duhamel est également l’auteur de nombreux ouvrages politiques, dont La République giscardienne, anatomie politique de la France, éditions Grasset, 1980, Les Prétendants, éditions Gallimard, 1983, Le Vème Président, éditions Gallimard, 1987, De Gaulle-Mitterrand, la marque et la trace, éditions Flammarion, 1991, La politique imaginaire, les mythes politiques français, éditions Flammarion, 1995 (Prix de l’essai de l’Académie française), La Marche consulaire, éditions Plon, 2009 ou encore Portraits souvenirs : 50 ans de vie politique, éditions Plon, 2012. Il a gagné l'aimable surnom de "Le Cumulard".

Crédit photo : ΛΦΠ via Wikipédia (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

8% récolté
Nous avons récolté 155,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux