Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Benjamin Duhamel : quand le clergé cathodique se reproduit en vase clos

22 janvier 2019

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Benjamin Duhamel : quand le clergé cathodique se reproduit en vase clos

Benjamin Duhamel : quand le clergé cathodique se reproduit en vase clos

Benjamin Duhamel n’a que 24 ans, mais il est déjà chroniqueur sur LCI. Une réussite d’un système qui continue à mettre en œuvre l’ascenseur social pour promouvoir les meilleurs éléments ? Que nenni. Il s’appelle Duhamel et est le pur résultat de la reproduction de la caste politico-médiatique, le « clergé cathodique » en vase (très) clos.

La famille c’est sacré !

« Pas de prob­lème pour trou­ver du tra­vail pour le jeune Ben­jamin Duhamel, fils de Patrice Duhamel, ancien Directeur Général de France Télévi­sions sous l’ère Car­o­lis et de Nathalie St Cricq, actuelle respon­s­able du Ser­vice Poli­tique de France 2 », écrit ain­si l’association de défense de l’audiovisuel pub­lic (ADAP) à son sujet.

Il faut dire que mal­gré son jeune âge, il a un cer­tain sens des réseaux et des coups de pouce. Ses stages déjà : un coup à RTL au ser­vice poli­tique en 2017… RTL, tiens, où offi­cie son oncle Alain Duhamel, un coup au bureau new-yorkais de France 2.

De Macron à Clément Méric

Côté jour­nal­is­tique, on ne notera guère qu’une tri­bune sur Libéra­tion au sujet de Clé­ment Méric, aux accents vibrants : « Ain­si, donc, en France, on meurt, de nou­veau, de poli­tique ; on tue, en France, pour crime de syn­di­cal­isme ; on tue, en France, pour crime de gauchisme ; on tue, en France, pour crime de pen­sée, d’opinion, de mil­i­tan­tisme ». Mais sur son pro­fil Face­book, ses goûts sont plus larges que pour nom­bre d’antifas des beaux quartiers : il aime en effet Macron, Fil­lon, Valls, Hol­lande, Jup­pé, Cam­badélis, Mon­te­bourg, Mélen­chon, Le Foll, Reb­samen et Hillary Clin­ton.

Il a aus­si le sens du réseau. « Devenu prési­dent en 2015 de Sci­ences Po TV, il a réus­si à faire par­ticiper David Pujadas et Anne-Sophie Lapix au clip de pro­mo­tion » de la chaîne, nous appren­nent TéléObs et Riposte Laïque. Puis il a ani­mé en 2017 la Nuit de la prési­den­tielle de Sci­ences Po avec Ali Bad­dou, pro­fesseur à Sci­ences Po, mem­bre émérite de l’hyperclasse mon­di­ale au croise­ment des réseaux de pou­voir social­istes français, maro­cains et médi­a­tiques.

Jeu des sept familles, dans la famille médias je demande…

Son père Patrice Duhamel devient en 1974 chef du ser­vice poli­tique intérieure de TF1 puis occupe pen­dant 30 ans divers postes à respon­s­abil­ité dans la presse écrite, audio­vi­suelle et radio­phonique. Il dirige entre autres le Figaro avec Patrick de Car­o­lis et quand ce dernier devient PDG de France Télévi­sions, il devient son adjoint.

Sa mère, Nathalie Saint-Cricq est chef du ser­vice poli­tique de France 2, elle s’é­tait illus­trée en 2015 en voulant « repér­er ceux qui ne sont pas Char­lie ». Elle est issue de la famille du même nom qui est tou­jours l’un des deux action­naires majori­taires de la Nou­velle république du cen­tre Ouest et pos­sède 40% de la télé locale Tours Val de Loire – son frère Olivi­er dirige d’ailleurs le direc­toire du groupe. Le jour­nal, qui dif­fuse en Touraine, dans l’Indre, le Loir-et-Cher et une par­tie du Poitou, est en déclin et a été épinglé en 2010 par Acrimed pour son traite­ment hos­tile des man­i­fes­ta­tions con­tre la réforme des retraites.

En 2018 c’est Pujadas qui accueille Ben­jamin Duhamel sur LCI, un Pujadas plutôt bien traité par Patrice Duhamel lorsqu’il était directeur général sur France 2. Nadine Mora­no qu’il (Ben­jamin) avait inter­viewée en 2016 pour Sci­ences Po TV l’adjurait ne « ne pas tomber dans ce qui est devenu la car­i­ca­ture jour­nal­is­tique […] le sys­tème bobo, là. Faites atten­tion de pas y appartenir un jour ». Pour Ben­jamin Duhamel, le « sys­tème bobo » et famil­ial a pour­tant tout de l’ascenseur le plus rapi­de. Et l’on s’étonne que les Gilets jaunes dénon­cent en vrac le copinage des médias entre eux, avec le pou­voir et con­tre le peu­ple.

Derniers portraits ajoutés

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Éric Brunet

PORTRAIT — Né en juil­let 1964 à Chi­non (Indre et Loire) d’un père ingénieur à EDF et d’une mère compt­able, Éric Brunet est un chroniqueur, ani­ma­teur radio et essay­iste français con­nu pour son engage­ment à droite et son sou­tien incon­di­tion­nel à Nico­las Sarkozy.

Salhia Brakhlia

PORTRAIT — Sal­hia Brakhlia a apporté, avec suc­cès, les méth­odes con­tro­ver­sées du Petit Jour­nal sur BFMTV. Le mélange détonne.

Caroline Monnot

PORTRAIT — Car­o­line Mon­not est une jour­nal­iste aimant se représen­ter sur les réseaux soci­aux avec une tête d’autruche, libre à cha­cun d’en faire sa pro­pre inter­pré­ta­tion. Elle tra­vaille au jour­nal Le Monde depuis 25 ans, chef adjointe du ser­vice poli­tique, elle se con­cen­tre prin­ci­pale­ment sur les rad­i­cal­ités poli­tiques.