Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Affaire Fillon : un putsch médiatico-politique ?

21 juin 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Affaire Fillon : un putsch médiatico-politique ?

Affaire Fillon : un putsch médiatico-politique ?

L’hebdomadaire Le Point vient de révéler que l’ancienne cheffe du parquet national financier aurait subi des “pressions” lors de l’enquête sur les soupçons d’emplois fictifs visant François Fillon, en 2017. Des pressions qui seraient venues de l’instance de tutelle, le parquet général.

Éric Zem­mour a com­men­té cette infor­ma­tion lors de l’émission Face à l’info sur CNews le 18 juin en par­lant de « putsch médi­ati­co-poli­tique ».

Fran­ce­In­fo pré­cise que l’an­ci­enne pro­cureure « explique avoir reçu de sa hiérar­chie “des deman­des de trans­mis­sion rapi­de” sur les actes d’in­ves­ti­ga­tion ou les audi­tions réal­isées dans le cadre de cette enquête, dans des délais inhab­ituelle­ment courts et en nom­bre par­ti­c­ulière­ment impor­tant ».

La mag­is­trate, main­tenant à la retraite, a par­lé des « pres­sions » subies par son chef hiérar­chique, la pro­cureure générale de Paris, Cather­ine Cham­pre­nault, qui elle-même dépend de la chan­cel­lerie donc du garde des Sceaux. Eliane Houlette évoque les « très, très nom­breuses deman­des » qui plus est « d’une pré­ci­sion ahuris­sante … ressen­ties comme une énorme pres­sion ».

Eliane Houlette indique même avoir été « con­vo­quée » au par­quet général le 15 févri­er 2017 pour accélér­er les choses. Qui exerçait l’autorité de tutelle du par­quet général en févri­er 2017 ? Le garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas. Le même Urvoas qui a trans­mis entre les deux tours de l’élection prési­den­tielle de 2017 des infor­ma­tions judi­ci­aires à un ex-député LR, ral­lié à LREM. Le même qui a été con­damné en sep­tem­bre 2019 pour ces faits par la Cour de jus­tice de la République à un mois de prison avec sur­sis et 5000 euros d’amende. Une peine légère judi­ci­aire­ment, très lourde moralement.

Retour sur notre couverture médiatique de l’époque

En 2017, l’OJIM présen­tait la cou­ver­ture médi­a­tique de la cam­pagne élec­torale prési­den­tielle qui avait lieu cette année-là. Une cam­pagne qui avait pris des airs de chronique judi­ci­aire. Nous rap­pe­lions égale­ment le cal­en­dri­er des événe­ments qui ont ryth­mé l’élection prési­den­tielle et les élec­tions législatives.

Il nous a paru intéres­sant de rap­pel­er à nos lecteurs l’éclairage que la chronolo­gie des événe­ments de cette cam­pagne élec­torale peut apporter : iner­tie dans les pour­suites judi­ci­aires pour cer­tains, célérité tout à fait remar­quable pour un autre. Ceci peut peut-être expli­quer cela…

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.