Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | 11e cérémonie des Bobards d’Or : les concurrents se pressent pour la distinction suprême !
11e cérémonie des Bobards d’Or : les concurrents se pressent pour la distinction suprême !

17 février 2020

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | 11e cérémonie des Bobards d’Or : les concurrents se pressent pour la distinction suprême !

11e cérémonie des Bobards d’Or : les concurrents se pressent pour la distinction suprême !

11e cérémonie des Bobards d’Or : les concurrents se pressent pour la distinction suprême !

Lundi 24 février 2020, au Théâtre du Gymnase, à Paris, aura lieu la 11e cérémonie des Bobards d’Or, un événement significatif dans le paysage médiatique français. Absence de vérification des sources, approximations, mensonges par omission, manipulations : toutes ces pratiques, plus ou moins volontaires, aboutissent à nous présenter une information biaisée, voire parfois complétement erronée.

2019, une année riche

L’année 2019 a été riche en bobards : De LCI qui a cher­ché à démon­tr­er que Zem­mour s’était trompé en affir­mant que les juifs ont quit­té la Seine Saint Denis à la jour­nal­iste Car­o­line Roux qui a accusé Marine Le Pen d’avoir effec­tué un geste supré­maciste blanc, en pas­sant par France Cul­ture qui attribue le blanchi­ment des stat­ues dans les musées à une his­toire réac­tion­naire « qui place le blanc au cœur de ses valeurs et rejette l’impur », on ne compte plus les dés­in­for­ma­tions dont nous grat­i­fient cer­tains jour­nal­istes des médias de grand chemin. Ils méri­tent néan­moins toute notre atten­tion. La lutte pour la récom­pense suprême, le bobard d’or, sera âpre, tant les bobards sont nom­breux et les efforts de cer­tains jour­nal­istes pour se hiss­er en haut du classe­ment sont impor­tants. Cha­cun pour­ra vot­er dans un moment de bonne humeur, bien néces­saire en ces temps moroses.

Vote sur internet pour sélectionner les meilleurs

La pré sélec­tion est ouverte sur le site des bobards d’or. Seuls les meilleurs bobards pré sélec­tion­nés par les inter­nautes auront le priv­ilège de con­courir à la cérémonie.

Pour pré­par­er cette soirée mémorable, la lec­ture de « l’album des bobards, 10 ans de fake news des médias » (Édi­tions Via Romana), qui revient sur 10 années d’efforts inin­ter­rom­pus pour nous dés­in­former ou mal nous informer, sera un com­plé­ment utile. A vos votes et que le pire gagne.

Rediffusion estivale

Cet article gratuit vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € pour un article, 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Patrick Cohen

PORTRAIT — Patrick Cohen est né en août 1962 à Mon­treuil. Il est l’un des chefs d’orchestre de l’information. Se cam­ou­flant der­rière une neu­tral­ité de façade, Patrick Cohen s’est longtemps fait le chantre de la lib­erté d’expression tant qu’elle demeu­rait dans les lim­ites du poli­tique­ment correct.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux sociaux.

Hervé Gattegno

PORTRAIT — Né le 28 juil­let 1964, Hervé Gat­teg­no a été rédac­teur en chef de l’édition française de Van­i­ty Fair jusqu’en 2016, puis est devenu directeur de la rédac­tion du JDD. Il est mar­ié et a trois enfants avec Anne-Cécile Sar­fati, rédac­trice en chef du mag­a­zine féminin Elle.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Sonia Dev­illers s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos ».