Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Vente de « La Provence », le cirque continue !

17 février 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Vente de « La Provence », le cirque continue !

Vente de « La Provence », le cirque continue !

17 février 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Niel ou Saadé ? Saadé ou Niel ? Free ou CMA-CGM ? CMA-CGM ou Free ? La téléphonie mobile ou le transport maritime ? Le transport maritime ou la téléphonie ? Le dossier de la vente de La Provence ressemble de plus en plus à une bouillabaisse marseillaise.

Remontons à 2015

Si Bernard Tapie avait pu acquérir 89% du jour­nal mar­seil­lais c’est grâce à l’arbitrage fraud­uleux en sa faveur dans l’affaire de la revente d’Adidas avec le Crédit Lyon­nais, une affaire des années 1990. Après de mul­ti­ples péripéties, le 3 décem­bre 2015 Tapie est con­damné à rem­bours­er 403M€. Astu­cieuse­ment, il a placé son groupe peu aupar­a­vant en procé­dure de sauve­g­arde judi­ci­aire, ce qui ralen­tit tout.

Mieux, le man­dataire de jus­tice de l’époque, Stéphane Gor­rias (étude BTSG), est en con­flit d’intérêt grave, sa com­pagne tra­vaille dans le cab­i­net de l’avocat Mau­rice Lan­tourne, ami de Tapie et com­pro­mis dans la fraude au détri­ment du Crédit Lyon­nais. Il fau­dra deux ans et demi pour en tir­er les con­séquences, ce n’est qu’en juil­let 2018 que Stéphane Gor­rias est con­traint à la démis­sion. Un nou­v­el admin­is­tra­teur judi­ci­aire, Xavier Brouard, est nom­mé et il faut encore presque deux ans pour que le tri­bunal de Bobigny prononce la liq­ui­da­tion judi­ci­aire du groupe Tapie fin avril 2020. Il aura fal­lu qua­tre ans et demi pour que cette liq­ui­da­tion soit pronon­cée, entraî­nant la resti­tu­tion des 403M€ et la vente du journal.

Voir aus­si : Le jour­nal Le Provençal et Gas­ton Def­ferre, une aven­ture papi­er exemplaire ?

À pro­pos de Mau­rice Lantourne
L’avocat Mau­rice Lan­tourne a été con­damné le 24/11/2021 à trois ans de prison dont un an ferme, 300000 euros d’amende et inter­dic­tion d’exercer la pro­fes­sion d’avocat pen­dant cinq ans (applic­a­ble immé­di­ate­ment). Il a été recon­nu coupable de com­plic­ité de détourne­ment de fonds publics. Il a été con­damné avec un autre prévenu et les sociétés en liq­ui­da­tion de Bernard Tapie (dont la société éditrice de La Provence) à rem­bours­er les 400M€ escro­qués aux dépens du Crédit Lyonnais.

Retour de Lantourne, via l’étude BTSG

Le con­seil d’administration de la société éditrice de La Provence est con­sti­tué de cinq mem­bres dont Jean-Christophe Ser­fati (a changé de camp et sou­tien de Saadé) et Stéphane Tapie (fils de Bernard) sou­tien de Niel. Une clause signée avant la mort de Bernard Tapie stip­ule qu’il faut l’unanimité du con­seil d’administration pour faire entr­er un nou­v­el action­naire … blo­quant ain­si Saadé et favorisant Niel.

Xavier Brouard – pour que les deux par­ties en cause soient à jeu égal – demande la sus­pen­sion de cette clause fin 2021 et le tri­bunal de Mar­seille sus­pend la clause début jan­vi­er 2022. Au même moment le tri­bunal de Bobigny impose un co-liq­ui­da­teur en la per­son­ne de Mar­cel Sénéchal. Sénéchal qui est … asso­cié de l’étude BTSG présidée par Stéphane Gor­rias, éloigné comme trop proche de Mau­rice Lau­tourne (voir supra). On prend les mêmes et on recom­mence, au pas de charge Sénéchal clôt le pre­mier appel d’offres, en lance un nou­veau pour le 14 févri­er 2022, sans doute pour la Saint Valentin. Mau­rice Lan­tourne doit bien rire dans sa barbe qu’il n’a pas. À suivre…

Voir aus­si : Presse quo­ti­di­enne régionale : l’of­fen­sive des oligarques

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés