Accueil | Actualités | Médias | Valérie Trierweiler au Congo

Valérie Trierweiler au Congo

Lors du récent voyage présidentiel au Congo, Valérie Trierweiler était suivie par un « pool », c’est-à-dire un seul représentant de chaque média (télé, radio, etc.), à charge pour celui-ci de transmettre ensuite images et sons aux confrères. Madame Trierweiler se serait opposée à ce que l’équipe de France 2 qui la suivait donne les images à TF1 comme aux autres télévisions. Pourquoi ce traitement défavorable pour TF1 ? Selon Le Nouvel Observateur, qui révèle cette affaire, cette punition ne serait pas étrangère à la récente accession de Christophe Jakubyszyn à la direction du service politique de TF1. Celui-ci est l’auteur (avec Alix Bouilhaguet) de La Frondeuse, une biographie alléguant d’une liaison de Valérie Trierweiler avec Patrick Devedjian. Madame Trierweiler a porté plainte contre les auteurs pour atteinte à la vie privée et diffamation. Au Congo, il aurait fallu d’après L’Observateur deux heures de négociations pour qu’elle accepte que TF1 soit traité comme les autres chaînes.

[/et_pb_text]

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

19% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 375,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

[/et_pb_column]

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

[/et_pb_row][/et_pb_section]