Accueil | Actualités | Médias | Une animatrice de France Culture veut envoyer les journalistes dans des camps de travail
Pub­lié le 29 novembre 2014 | Éti­quettes : , ,

Une animatrice de France Culture veut envoyer les journalistes dans des camps de travail

Vendredi 21 novembre, l'animatrice et productrice de France Culture Hélène Hazéra, par ailleurs transsexuelle et militante LGBT, a tenu des propos pour le moins étonnants sans que personne ne s'en offusque.

Interrogée sur le thème de la transsexualité abordé dans les médias, elle a en effet estimé très sérieusement, et avec un agacement à peine voilé, qu'« il faudrait prendre tous les journalistes et les mettre dans des camps de travail et leur faire un peu de remise à niveau ! » Des camps de travail pour former les journalistes à la novlangue LGBT : le projet de Mme Hazéra rappelle de sinistres souvenirs….

Suite à cette sortie, aucun commentaire n'a été fait sur le plateau, l'ensemble des intervenants (Gaël Brustier, Éric Fassin, Émilie Dauby et Ali Aguado) étant de gauche et tous proches idéologiquement de la mouvance LGBT.

Hélène Hazéra, journaliste du service public et donc rémunérée par les Français, nous montre ainsi à quel point les limites peuvent être franchies à condition, bien-sûr, de s'afficher « du bon côté » de la barrière idéologique.

Voir notre infographie du groupe Radio France

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This