Accueil | Actualités | Médias | Une animatrice de France Culture veut envoyer les journalistes dans des camps de travail
Pub­lié le 29 novembre 2014 | Éti­quettes : , ,

Une animatrice de France Culture veut envoyer les journalistes dans des camps de travail

Vendredi 21 novembre, l'animatrice et productrice de France Culture Hélène Hazéra, par ailleurs transsexuelle et militante LGBT, a tenu des propos pour le moins étonnants sans que personne ne s'en offusque.

Interrogée sur le thème de la transsexualité abordé dans les médias, elle a en effet estimé très sérieusement, et avec un agacement à peine voilé, qu'« il faudrait prendre tous les journalistes et les mettre dans des camps de travail et leur faire un peu de remise à niveau ! » Des camps de travail pour former les journalistes à la novlangue LGBT : le projet de Mme Hazéra rappelle de sinistres souvenirs….

Suite à cette sortie, aucun commentaire n'a été fait sur le plateau, l'ensemble des intervenants (Gaël Brustier, Éric Fassin, Émilie Dauby et Ali Aguado) étant de gauche et tous proches idéologiquement de la mouvance LGBT.

Hélène Hazéra, journaliste du service public et donc rémunérée par les Français, nous montre ainsi à quel point les limites peuvent être franchies à condition, bien-sûr, de s'afficher « du bon côté » de la barrière idéologique.

Voir notre infographie du groupe Radio France

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux