Accueil | Actualités | Médias | Un journaliste de BFMTV agressé à Sevran
Pub­lié le 20 avril 2013 | Éti­quettes :

Un journaliste de BFMTV agressé à Sevran

Un journaliste de BFMTV qui tournait un reportage à Sevran a été agressé par une bande de « jeunes » ce mercredi 17 avril.

Ce dernier tournait un reportage à proximité de l’école primaire où trois enfants ont été piqués par une seringue ramassée dans la cour, à Sevran en Seine-Saint-Denis. Le journaliste a été « molesté par un groupe de cinq jeunes », « blessé au visage » et « sa caméra a été jetée à terre » a indiqué la préfecture. Il a été transporté à l’hôpital pour une blessure légère.

Le maire de Sevran, Stéphane Gatignon (EELV) – qui avait demandé l’intervention de l’armée en juin 2011 –, s’est dit « atterré », estimant que « l’arrivée massive de journalistes dans le quartier [créait] une situation un peu tendue, d'autant plus que les CRS reviennent ».

Lire notre dossier : « Nique les journalistes ! »

Dessin : © Milady de Winter

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This