Accueil | Actualités | Médias | Un internaute démonte les « sondages » de France 3
Pub­lié le 2 décembre 2013 | Éti­quettes : ,

Un internaute démonte les « sondages » de France 3

Ce mercredi 27 novembre, le « Grand Soir 3 » évoquait l’affaire de la crèche Baby Loup et l’arrêt de la cour d’appel de Paris validant le licenciement de la nounou voilée.

Comme il est de coutume, l’émission avait proposé aux internautes de réagir en participant à un sondage en ligne sur le site de France 3. « Être licencié pour port du voile au travail vous choque-t-il ? », demandait le sondage. Malheureusement, les résultats n’ont jamais été annoncés à l’antenne à cause, dira Patricia Loison en fin d’émission « d'une activité anormale sur le site ». Une activité « qui ressemble en gros à du piratage », ajoutera Louis Laforge.

Grâce à des internautes ayant capturé les résultats du sondage, on a pu découvrir que le « oui » l’avait emporté avec un très (trop) large 83 %. S’agit-il d’un piratage ou d’une censure ? Sur le site Al Kanz, un internaute confie être l’auteur de ce bidonnage. Dans un entretien, il confie avoir « voté un peu plus de 64 000 fois » ! « Le site de France Télévision n’a subi aucun dommage ni aucune intrusion. Il ne s’agit pas d’un piratage comme l’ont indiqué hier les journalistes de France 3. Ma grand-mère aurait pu le faire », a-t-il ajouté.

Après avoir expliqué la manière dont il a automatisé ses votes grâce à une simple extension de son navigateur, ce petit malin confie que son « but principal était de montrer que ces sondages ne valent rien ». Et de conclure : « Ces sites d’information utilisent le trafic et l’audience créés comme moyen de monétisation. Sur une chaîne comme BFMTV, qui court après l’information trash, je veux bien à la rigueur. Mais sur un service public comme France 3, c’est inacceptable. » Une bonne leçon.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This