Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Un faux tweet d’AP fait paniquer les marchés

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

26 avril 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Un faux tweet d’AP fait paniquer les marchés

Un faux tweet d’AP fait paniquer les marchés

Temps de lecture : < 1 minute

Mardi, des hackers partisans du régime syrien de Bachar el-Hassad ont piraté le compte Twitter d’Associated Press (AP), annonçant une explosion à la Maison Blanche.

«Urgent : deux explo­sions à la Mai­son-Blanche, Oba­ma est blessé », stip­u­lait le tweet. S’il a rapi­de­ment été démen­ti par la direc­tion, il a suf­fit à affol­er les marchés et s’est répan­du comme une traînée de poudre sur les réseaux soci­aux. Le Dow Jones a chuté de 143 points (près de 1%) avant de se relever suite au démen­ti d’AP.

Le groupe de hack­ers syriens revendique déjà à son pal­marès les piratages des comptes de la Nation­al Pub­lic Radio améri­caine, de la BBC, de CBS, de l’Agence France-Presse et de Reuters News. Cette dernière action relance la polémique sur le niveau de sécu­rité de Twit­ter.