Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Ullrich Fichtner ne veut plus être « l’Allemand de service »

30 septembre 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Ullrich Fichtner ne veut plus être « l’Allemand de service »

Ullrich Fichtner ne veut plus être « l’Allemand de service »

Dans une tribune publiée dans le quotidien Der Spiegel le 23 septembre et traduite par le Courrier international, le journaliste allemand Ullrich Fichtner, correspondant à Paris pour le Der Spiegel, s’est plaint d’être « l’Allemand de service » des médias français.

Étrange arti­cle, où le jour­nal­iste peste con­tre le poste de « représen­tant de son peu­ple, de sa patrie » qu’on lui a automa­tique­ment col­lé. « C’est moi qui suis respon­s­able si le chô­mage baisse sur la rive droite du Rhin tan­dis qu’il grimpe sur la rive gauche », écrit-il, con­fi­ant que « la supéri­or­ité alle­mande, on me la fait pay­er en détail au quo­ti­di­en ». Alors il tente de « rétablir la vérité » : « J’explique que, chez nous non plus, les rues ne sont pas pavées d’or, que la richesse col­lec­tive actuelle de l’Allemagne masque beau­coup de mis­ère indi­vidu­elle, mais on ne veut y voir que de la fausse mod­estie de ma part. »

Ulrich Ficht­ner essaie d’expliquer la sit­u­a­tion : « Je dois […] par­tir du principe que bon nom­bre d’entre eux sont jaloux de nos salaires et de notre faible dette publique, qu’ils nous envient nos voitures, nos machines à laver per­for­mantes et, naturelle­ment, nos stars de foot ». Une sit­u­a­tion qui lui déplait de plus en plus forte­ment et dont il a décidé, avec suc­cès, de faire part, démon­trant l’aveuglement des médias vis-à-vis de ce qui se passe de l’autre côté de la frontière.

Crédit pho­to : Dont­wor­ry via Wikimédia

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Jean-Pierre Pernaut

PORTRAIT — Il est le jour­nal­iste le plus détesté de la bobocratie médi­a­tique parisi­enne (Les Inrocks, Libéra­tion, etc…) mais son « Jour­nal de 13 heures » est le plus suivi du PAF (près de 7 mil­lions de per­son­nes quotidiennement).

Jean-Michel Décugis

Jean-Michel Décugis est surtout con­nu pour ses bévues jour­nal­is­tiques, ali­men­tant en infox/fake news les médias pour lesquels il travaille.

Claude Perdriel

PORTRAIT — Claude Per­driel, décrit partout comme un amoureux de la presse, est surtout un homme d’af­faires con­va­in­cu de ses idéaux de gauche pour lesquels il a bâti un empire d’in­flu­ence grâce à l’ar­gent des sani­broyeurs qu’il a inventé.

Laurence Haïm

PORTRAITS — Née le 14 novem­bre 1966 à Paris, Lau­rence Haïm est jour­nal­iste poli­tique à l’in­ter­na­tion­al. En 2017, elle devient pour quelques mois porte-parole de La République en Marche.

Samuel Gontier

Jour­nal­iste chez Téléra­ma, blogueur et désor­mais auteur, Samuel Gon­tier s’applique con­scien­cieuse­ment à dénich­er le “faschisme” (pronon­ci­a­tion a l’Italienne), l’Islamophobie et le racisme, SURTOUT là où ils ne sont pas.