Accueil | Actualités | Médias | Trump prend à partie la presse « incroyablement malhonnête »
Pub­lié le 4 juin 2016 | Éti­quettes :

Trump prend à partie la presse « incroyablement malhonnête »

En conférence de presse mardi 31 mai en direct de la Trump Tower, le candidat Républicain à la Maison Blanche Donald Trump a vilipendé les journalistes pour leur comportement vis-à-vis de sa collecte de fonds pour les anciens combattants.

« La presse devrait avoir honte », a-t-il lancé. Car en effet, « au lieu de dire : merci M. Trump, ou Trump a fait du bon boulot, vous n’avez cessé de demander qui a eu quoi ? qui a reçu quoi ? » Le milliardaire fait référence à une levée de fonds organisée par ses soins à destination des anciens combattants, sur laquelle la presse n'a cessé de polémiquer.

Après avoir annoncé avoir récolté près de 6 millions d'euros, celui-ci a expliqué qu'il voulait, tout d'abord, « que ça reste privé » plutôt que de le crier sous tous les toits. Qui plus est à l'attention de la presse politique, « composée des pires personnes que je n’ai jamais rencontrées », a-t-il poursuivi.

S'il était élu à la Maison Blanche, l'homme d'affaires a assuré qu'il « continuerait d'attaquer la presse », comme il le fait déjà lors de toutes ses réunions publiques de campagne, car celle-ci est « incroyablement malhonnête ». Parqués derrière des barrières, les journalistes ont en effet pris l'habitude d'être pris à partie par le candidat et sifflés par la foule présente lors de ses meetings.

Mais ce que Le Monde ne précise pas dans son article consacré à ce sujet, c'est que si Trump a compris toute l'utilité de s'en prendre à une élite médiatique qui ne recueille que 40 % de confiance auprès des Américains, les journalistes, eux aussi, ont bien compris où était leur intérêt et ne se privent pas de le faire ressentir...

Crédit photo : Matt Johnson via Flickr (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

21% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 410,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux