Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Toujours pas assez de femmes à la télévision pour le CSA

5 décembre 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Toujours pas assez de femmes à la télévision pour le CSA

Toujours pas assez de femmes à la télévision pour le CSA

5 décembre 2015

Temps de lecture : < 1 minute

Dans son rapport annuel, le Conseil supérieur de l’audiovisuel estime (encore et toujours) qu’il n’y a pas assez de femmes à la télévision. Un matraquage qui finira par payer ?

Après avoir jugé que les « per­son­nes perçues comme blanch­es » étaient sur-représen­tées à l’écran, les Sages s’at­tachent désor­mais à rap­pel­er l’autre anti­enne tra­di­tion­nelle du pro­gres­sisme : la gent fémi­nine serait mise de côté.

Selon les cal­culs du Con­seil, pour 1100 heures de 1600 pro­grammes répar­tis sur deux semaines (du 20 au 26 avril et du 18 au 24 mai) et sur 17 chaînes, les femmes n’ont représen­té que 37 % des per­son­nes mon­trées à l’écran.

Aus­si, le CSA estime que lorsqu’il s’ag­it d’in­for­ma­tion, les femmes n’ont jamais le beau rôle : « Dans l’information, une baisse par rap­port à 2014 du taux de femmes-héroïnes (-2 points) et du taux de femmes-per­son­nages prin­ci­paux (-6 points) ain­si qu’une hausse du taux de femmes-per­son­nages sec­ondaires (+4 points). »

De plus, « les femmes sont tou­jours invitées à inter­venir en qual­ité de témoins ou de vic­times, alors que les hommes eux sont sou­vent con­viés en tant qu’experts », ajoute Libéra­tion avant de not­er que les spé­cial­istes invités après les atten­tats étaient 100 % masculins.

Sur France Info, Sylvie Pierre-Brosso­lette (en charge juste­ment des ques­tions de par­ité au CSA) a pour sa part con­sid­éré que « le prob­lème reste la val­ori­sa­tion des femmes dans les postes impor­tants, il y a beau­coup de femmes à la base, mais elles sont réduites à des rôles secondaires ».

L’ob­ses­sion de la par­ité et des quo­tas à tous les niveaux a encore de beaux jours devant elle.

Crédit pho­to : mon­tage Ojim

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés