Accueil | Actualités | Médias | Second projet de loi pour un conseil de presse et un code de déontologie
Pub­lié le 28 juillet 2014 | Éti­quettes : ,

Second projet de loi pour un conseil de presse et un code de déontologie

Le député de l'Oise Jean-François Mancel (UMP) a déposé en date du 16 juillet 2014 une nouvelle proposition de loi visant à instituer un conseil de presse et un code de déontologie.

L’APCP, l’Association de préfiguration d’un conseil de presse en France milite depuis plusieurs années en ce sens.

Jean-François Mancel envisage une représentation tripartite : journalistes, éditeurs et société civile.

Qui déterminera les représentants de la société civile ? Ceux –ci seront « sélectionnés un comité dont la composition sera fixée par décret ». Voici qui n’annonce rien de bon pour l’indépendance du Conseil de presse, d’autant plus qu’un représentant du ministère de la culture aura voix consultative. La rédaction du code déontologie sera confiée à des professionnels, contrôlés par le Conseil. Le Conseil sera lui-même financé par les éditeurs et les journalistes qui verseront une cotisation.

Le SNJ a déjà réagi négativement par la voix de l’un de ses membres sur un blog de Mediapart. Il est douteux que cette proposition ait plus de chance de survie que la tentative en ce sens de Bruno Frappat. Jean-François Mancel avait déjà déposé une proposition de loi en 2011 visant le même objet, sans succès.

Crédit photo : Parti socialiste via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This