Accueil | Actualités | Médias | Rachida Dati porte plainte contre Le Point
Pub­lié le 12 novembre 2012 | Éti­quettes : , , ,

Rachida Dati porte plainte contre Le Point

Vendredi 9 novembre, Rachida Dati a annoncé une plainte contre Le Point et son directeur, Franz-Olivier Giesbert, pour un long article, intitulé « L’incroyable histoire de Rachida Dati ». D’après cette enquête, à laquelle ont collaboré cinq journalistes, Rachida Dati n’est pas la bosseuse méritante de sa légende dorée, mais une femme plus charmeuse que travailleuse et très habile à constituer et faire fructifier un réseau. Cette plainte du 9 novembre fait suite à une autre, le 15 octobre, contre le même hebdomadaire, pour avoir révélé qu’elle assignait au civil, pour reconnaissance de paternité, le milliardaire Dominique Desseigne.

On peut regretter que Le Point n’ait pas jugé bon de consacrer une telle enquête à Rachida Dati et à son parcours atypique à l’époque où celle-ci était ministre, favorite de Sarkozy et de Cécilia, et chouchou des médias. Le Point prend la tête de la meute contre une femme qui n’est plus grand chose politiquement, et que la victoire probable de François Fillon devrait finir de marginaliser. Du coup, l’ambitieuse Rachida Dati en deviendrait presque sympathique.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This