Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Qui possède vraiment Libé ?
Publié le 

11 novembre 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Qui possède vraiment Libé ?

Qui possède vraiment Libé ?

Dans Les patrons de la presse nationale. Tous mauvais, aux éditions La Fabrique, Jean Stern note que le quotidien Libération est contrôlé à 100% par la holding financière SAIP (Société anonyme Investissements Presse), elle-même contrôlée à 94,99% par la holding Refondation dont on ignore qui la possède, les seuls actionnaires identifiés étant Édouard de Rothschild via sa holding personnelle, Financière Jean Goujon (26%) et la famille Caracciolo (22%) qui possède en Italie La Repubblica et L’Espresso.

Logée dans une société de domi­cil­i­a­tion au 66, avenue des Champs-Élysées, Refon­da­tion affiche un cap­i­tal de 26 mil­lions d’eu­ros et compte « beau­coup de fig­ures émi­nentes de la banque Roth­schild et Cie » dans son con­seil d’ad­min­is­tra­tion, rien qui puisse aigu­iller l’ob­ser­va­teur atten­tif quant à l’i­den­tité du ou des pro­prié­taires des 52% restant. La faute à la hold­ing inter­mé­di­aire, SAIP, qui « fait écran entre Refon­da­tion et la SARL Libéra­tion ». « Même les salariés et les élus (du per­son­nel, ndlr) de Libéra­tion ignorent la com­po­si­tion exacte de son cap­i­tal », s’é­tonne Jean Stern. Tout juste savent-ils que Pathé, Suez et Bernard-Hen­ri Lévy en sont sor­tis. L’i­den­tité des rem­plaçants est un mys­tère. L’an­cien jour­nal­iste de Libéra­tion et de La Tri­bune cite un élu du per­son­nel : « Refon­da­tion, c’est le black-out com­plet » et résume, affligé : « Voilà donc une hold­ing qui con­trôle 94,99% d’un des derniers quo­ti­di­ens parisiens dans une obscu­rité à peu près totale. »

Voir l’entretien de l’Ojim avec Jean Stern

Voir notre infographie sur Libération

Crédit pho­to : mon­tage Ojim (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision