Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Quand Libération donne dans la théorie du complot

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

11 février 2015

Temps de lecture : 4 minutes
Accueil | Veille médias | Quand Libération donne dans la théorie du complot

Quand Libération donne dans la théorie du complot

Temps de lecture : 4 minutes

Les théories visant à révéler ce que l’on nous cache à propos des attentats des 7 et 9 janvier fleurissent sur Internet, et il est de bon ton de mettre en garde contre ce « conspirationnisme ». L’une de ces théories, particulièrement fumeuse, est passée relativement inaperçue. Ce n’est pourtant pas sur Internet qu’on a pu la lire mais dans Libération qui n’a pas hésité à relayer les propos délirants d’Andrei Piontkovsky, éditorialiste politique à BBC World Service et Radio Free Europe, sur les attentats du 7 janvier à Charlie Hebdo et à l’hyper Casher de la porte de Vincennes. Pour lui en effet, le coupable c’est forcément la « Russie de Poutine ».

Tou­jours prompt à se pos­er en gar­di­en de la déon­tolo­gie jour­nal­is­tique, le quo­ti­di­en Libéra­tion a cer­taine­ment pub­lié dans son édi­tion du 4 févri­er dernier l’article qui restera dans l’histoire comme l’équivalent de L’effroyable impos­ture de Thier­ry Meyssan pour les tueries de Char­lie Heb­do et de l’hyper Cash­er. Inti­t­ulé « Pou­tine et le “print­emps islamiste” », l’article d’Andreï Pio­ntkovsky affirme que des ressor­tis­sants russ­es sont impliqués dans la série d’at­taques ter­ror­istes islamistes qui se sont déroulées entre les 7 et 9 jan­vi­er 2015 en France, avant de se deman­der si les atten­tats ter­ror­istes de Paris ne seraient pas « annon­ci­a­teurs de ce “print­emps islamique” en Europe ?»

Pili­er du Hud­son Insti­tute, think thank de la droite améri­caine basée à Wash­ing­ton, Andreï Pio­ntkovsky pos­sède son rond de servi­ette à Libéra­tion depuis plus de dix ans, où il mul­ti­plie inter­views, avis et tri­bunes. C’est la cor­re­spon­dante de Libéra­tion à Moscou, puis à Wash­ing­ton, Lor­raine Mil­lot qui lui a ouvert les colonnes du célèbre quo­ti­di­en « de gauche » français, dans lequel il peut dévers­er son délire con­spir­a­tionniste en toute sérénité.

Dans son analyse pub­liée dans Libéra­tion, Andreï Pio­ntkovsky reprend en effet les qua­tre grands pos­tu­lats de la lit­téra­ture con­spir­a­tionniste définie par Pierre-André Taguieff, le grand spé­cial­iste de la question :

  1. Rien n’ar­rive par accident ;
  2. Rien n’est tel qu’il paraît être ;
  3. Tout ce qui arrive est le résul­tat d’in­ten­tions cachées ;
  4. Tout est lié de façon occulte.

Rien n’arrive par accident…

Andreï Pio­ntkovsky le tient de source sûre : « Avec insis­tance, les ser­vices russ­es se char­gent de faire com­pren­dre aux “parte­naires” que s’ils ne se com­por­tent pas comme il faut, ils auront des ennuis encore plus graves la prochaine fois ».

Tout ce qui arrive est le résultat d’intentions cachées…

La preuve, cette déc­la­ra­tion d’Andrei Illar­i­onov du Cato Insti­tute en décem­bre 2014 citée par Pio­ntkovsky : « Je crois que les États et gou­verne­ments européens ne seront pas très éton­nés s’ils voient, dis­ons à l’horizon de l’année 2015, un mou­ve­ment poli­tique ressem­blant à un “print­emps islamique” émerg­er non pas dans les pays arabes, mais en Europe même. Ce mou­ve­ment pour­rait chercher à désta­bilis­er cer­tains pays européens. Avec pour objec­tif de détourn­er l’attention et d’absorber l’énergie des dirigeants européens au moment où Pou­tine cherche à réalis­er son pro­jet impér­i­al, ou néo-impér­i­al, dans l’espace postso­vié­tique ».

Rien n’est tel qu’il paraît être…

Vous pen­siez que l’odieuse série d’attaques ter­ror­istes au cours de laque­lle dix sept per­son­nes ont été tuées à Paris avait été com­mise par trois crim­inels endur­cis à passe­port français ? Erreur. « L’enquête et les dif­férentes arresta­tions qui ont eu lieu non seule­ment en France mais aus­si en Alle­magne et en Bel­gique apporteront des éclair­cisse­ments, y com­pris s’agissant des ressor­tis­sants russ­es qui fig­u­raient au nom­bre des sus­pects ». Pour les atten­tats de Paris comme pour ceux de Boston, les Russ­es nous cachent la vérité : « Une his­toire incroy­able qui a con­duit une jour­nal­iste russe de Novaïa Gaze­ta à la com­menter en ces ter­mes : “Celui qui a fait sauter les bombes à Boston avait été pro­gram­mé depuis longtemps” ».

Tout est lié de façon occulte…

Le lob­by pou­tinien aux États-Unis étouffe la vérité sur les atten­tats de Boston com­mis par les frères Tsar­naev : « Ce nou­veau con­sen­sus de Wash­ing­ton, syn­drome d’un lien de dépen­dance établi entre des ques­tions fon­da­men­tales rel­e­vant de la sécu­rité des États-Unis et le bon vouloir de Pou­tine s’est révélé si pro­fond qu’aujourd’hui encore, une forme de tabou pèse sur plusieurs inter­ro­ga­tions restées en sus­pens au sujet des atten­tats d’avril 2013 ».

Inquiète de la mul­ti­pli­ca­tion de ces « théories du com­plot », Najat Val­laud-Belka­cem avait pour­tant demandé aux médias d’être respon­s­ables. Elle n’a pas dû être enten­due par Libé

Dessin : © Mila­dy de Win­ter pour l’Ojim

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés