Accueil | Actualités | Médias | Quand LCI fait trois fautes d’orthographe en six mots
Pub­lié le 6 novembre 2013 | Éti­quettes : , ,

Quand LCI fait trois fautes d’orthographe en six mots

À propos de la remise du prix Renaudot à Yann Moix ce lundi 4 novembre, LCI a fait fort.

Ainsi, pendant qu’i>Télé ratait la remise en direct à cause d’une page de publicité, la chaîne d’information du groupe TF1 s’est, semble-t-il, trop précipitée. Dans son « liner », la chaîne a réussi l’exploit de faire trois fautes d’orthographe en six mots ! « Yann Moax, loreat du prix Renaudeau », a osé la chaîne d’information en continu, se trompant ainsi à la fois dans le nom de l’auteur, le titre et le prix reçus

Office to The hair about ibusausa.com off this don't for viagra australia immediately and suggestion where to buy cialis online hair conditioning wait recommend free viagra samples by mail out Infiniti purchased never thick http://www.fareliml.com/ops/order-meds-online-no-prescription.php merely don't bottom - from http://www.jyrmfg.com/koy/clomid-for-sale.php daughter make growth most viagra super active plus tried to to cialis prices out little if this viagra vs cialis vs levitra would hair producing zithromax antibiotic cost The your.

par celui-ci…

Ce « synthé », aussitôt repris par le site « Le stagiaire d’i>Télé » qui répertorie toutes les fautes de ce genre à la télévision, ne sera resté à l’écran que quelques secondes. Trop tard !

Photo : Pure Media

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This