Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Quand France Télévision abrite une chercheuse très politique… et voleuse à ses heures

30 mai 2016

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Quand France Télévision abrite une chercheuse très politique… et voleuse à ses heures

Quand France Télévision abrite une chercheuse très politique… et voleuse à ses heures

Accueil | Veille médias | Quand France Télévision abrite une chercheuse très politique… et voleuse à ses heures

Quand France Télévision abrite une chercheuse très politique… et voleuse à ses heures

30 mai 2016

France Télévisions accueille un certain nombre de blogs d’information sur des sujets très variés dont certains sujets politiques ce qui est dans sa mission. Il est plus étrange que certains blogs supposés scientifiques – abrités sur une télévision publique payée par la redevance – soient ouvertement partisans.

C’est le cas du blog de Valérie Igounet « his­to­ri­enne » mais surtout enne­mi déclarée du Front Nation­al dont le blog sur le même FN Der­rière le Front est claire­ment militant.

Son hos­til­ité déclarée au FN est illus­trée par sa par­tic­i­pa­tion le 23 mars 2015 au sémi­naire organ­isé par Non­na May­er au CERI (Cen­tre d’Études des Rela­tions Inter­na­tionales, Sc Po Paris) sur le thème « com­ment inter­view­er l’extrême-droite » où la total­ité du con­tenu repo­sait sur ses méth­odes. Elle déclare en intro­duc­tion « s’attaquer à des enne­mis poli­tiques » qui sont aus­si des « enne­mis moraux » iden­ti­fiés comme tels et qui doivent être combattus.

Pour écrire son his­toire du Front Nation­al elle a eu recours à une méth­ode clas­sique : s’adresser aux meilleurs enne­mis du FN, les trot­skystes du NPA anci­enne LCR. La LCR a ain­si mis gra­tu­ite­ment ses archives (très com­plètes dit-elle) sur le FN.

Au titre des méth­odes et de la « morale » qu’elle sem­ble revendi­quer, une anec­dote dit tout de l’absence de lim­ite décom­plexée qui est la sienne vis-à-vis d’une « extrême-droite » furieuse­ment haïe. Elle explique en effet com­ment elle a inter­viewé Mau­rice Bardèche (à qui elle a refusé de ser­rer la main) tout en lui volant des doc­u­ments. Ver­ba­tim : « J’ai été sur­prise de voir que c’était un très vieux mon­sieur, qui mar­chait mal, qui avait du mal à se déplac­er. Un moment il a dû aller aux toi­lettes, je me suis dit qu’il allait y pass­er un bout de temps et j’ai été fouiller dans sa bib­lio­thèque pour y lire des doc­u­ments ». Ques­tion de Non­na May­er « Et tu les as remis en place ? » Réponse : « Non, pas tous, mais c’est la seule fois où cela m’est arrivé ». Petit rire fausse­ment gêné, sourire com­plice des présents.

Cha­cun peut penser ce qu’il veut de Mau­rice Bardèche, l’apprécier comme cri­tique lit­téraire ou le détester pour son action poli­tique mais vol­er des doc­u­ments à un vieil­lard impo­tent suf­fit à qual­i­fi­er celle qui emploie de telles méth­odes. Et que penser à la fois de la neu­tral­ité d’une « chercheuse » qui définit l’objet de son étude comme un « enne­mi moral » et de son accueil offi­ciel sur un site de la télévi­sion publique… payé par la rede­vance des contribuables ?

Crédit pho­to : DR

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés