Accueil | Actualités | Médias | Quand France Télévision abrite une chercheuse très politique… et voleuse à ses heures
Pub­lié le 30 mai 2016 | Éti­quettes : ,

Quand France Télévision abrite une chercheuse très politique… et voleuse à ses heures

France Télévisions accueille un certain nombre de blogs d’information sur des sujets très variés dont certains sujets politiques ce qui est dans sa mission. Il est plus étrange que certains blogs supposés scientifiques – abrités sur une télévision publique payée par la redevance – soient ouvertement partisans.

C’est le cas du blog de Valérie Igounet « historienne » mais surtout ennemi déclarée du Front National dont le blog sur le même FN Derrière le Front est clairement militant.

Son hostilité déclarée au FN est illustrée par sa participation le 23 mars 2015 au séminaire organisé par Nonna Mayer au CERI (Centre d’Études des Relations Internationales, Sc Po Paris) sur le thème « comment interviewer l’extrême-droite » où la totalité du contenu reposait sur ses méthodes. Elle déclare en introduction « s’attaquer à des ennemis politiques » qui sont aussi des « ennemis moraux » identifiés comme tels et qui doivent être combattus.

Pour écrire son histoire du Front National elle a eu recours à une méthode classique : s’adresser aux meilleurs ennemis du FN, les trotskystes du NPA ancienne LCR. La LCR a ainsi mis gratuitement ses archives (très complètes dit-elle) sur le FN.

Au titre des méthodes et de la « morale » qu’elle semble revendiquer, une anecdote dit tout de l’absence de limite décomplexée qui est la sienne vis-à-vis d’une « extrême-droite » furieusement haïe. Elle explique en effet comment elle a interviewé Maurice Bardèche (à qui elle a refusé de serrer la main) tout en lui volant des documents. Verbatim : « J’ai été surprise de voir que c’était un très vieux monsieur, qui marchait mal, qui avait du mal à se déplacer. Un moment il a dû aller aux toilettes, je me suis dit qu’il allait y passer un bout de temps et j’ai été fouiller dans sa bibliothèque pour y lire des documents ». Question de Nonna Mayer « Et tu les as remis en place ? » Réponse : « Non, pas tous, mais c’est la seule fois où cela m’est arrivé ». Petit rire faussement gêné, sourire complice des présents.

Chacun peut penser ce qu’il veut de Maurice Bardèche, l’apprécier comme critique littéraire ou le détester pour son action politique mais voler des documents à un vieillard impotent suffit à qualifier celle qui emploie de telles méthodes. Et que penser à la fois de la neutralité d’une « chercheuse » qui définit l’objet de son étude comme un « ennemi moral » et de son accueil officiel sur un site de la télévision publique… payé par la redevance des contribuables ?

Crédit photo : DR

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux