Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Quand Apple impose sa loi à la presse

11 septembre 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Quand Apple impose sa loi à la presse

Quand Apple impose sa loi à la presse

11 septembre 2015

Temps de lecture : < 1 minute

Apple a décidé de marcher sur les traces de Facebook et de lancer son écosystème où il proposera aux grands médias de diffuser leurs articles. A ses conditions. Or, quand on voit les conditions publicitaires que la firme à la pomme impose déjà aux médias, il y a de quoi s’inquiéter.

Le Canard Enchaîné s’est intéressé cet été à ces con­di­tions pub­lic­i­taires dis­crètes que les médias, vu leur sit­u­a­tion finan­cière et le déclin de leur lec­torat, ne peu­vent guère refuser. L’hebdomadaire a ain­si inter­rogé le patron d’une grande régie pub­lic­i­taire française – sous cou­vert d’anony­mat, évidem­ment. Ain­si, les annon­ceurs – notam­ment les mag­a­zines – qui veu­lent pub­li­er une pub Apple en qua­trième de cou­ver­ture se voient impos­er une charte extrême­ment pré­cise – même si Apple le nie : « Apple est un annon­ceur par­ti­c­uli­er qui nous oblige à sign­er une charte pour dif­fuser sa pub­lic­ité. Tout ce qui est trau­ma­ti­sant, trop dra­ma­tique en pre­mière page doit être évité pour ne pas per­turber le pro­duit Apple. Donc cig­a­rettes, sexe, vio­lence et ter­ror­isme sont des sujets inter­dits », explique ce patron de régie.

Par­fois, il y a des ratés liés à l’ur­gence de l’ac­tu ou au défaut de com­mu­ni­ca­tion entre rédac­tion et régie pub­lic­i­taire. La pub Apple passe alors dans un numéro avec une cou­ver­ture pro­hibée par la charte et l’édi­teur se voit con­traint d’expédier une let­tre pour s’ex­cuser plate­ment devant Apple et promet­tre de repass­er sa pub gra­tu­ite­ment dans les con­di­tions de la charte. En pri­ant très très fort pour que la firme améri­caine par­donne… Cette con­cep­tion par­ti­c­ulière de la lib­erté de la presse expli­querait en par­tie les unes si typ­iques des mag­a­zines français, sur l’im­mo­bili­er, les francs-maçons, la san­té ou les classe­ments divers. Belle réus­site, vrai­ment, pour une mar­que dont le slo­gan est « Think Different ».

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés