Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Allemagne et médias de droit public, sélection orientée des interviewés

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

6 février 2024

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Allemagne et médias de droit public, sélection orientée des interviewés

Allemagne et médias de droit public, sélection orientée des interviewés

Temps de lecture : 3 minutes

Que l’ARD, ZDF et autres grandes chaînes de droit public aiment présenter les responsables du SPD (parti socialiste allemand, n.d.t.), des Verts et de La Gauche comme des citoyens « lambda » est pratique courante depuis longtemps. Le Hessischer Rundfunk (chaîne régionale de droit public, n.d.t.) pousse la manipulation du public à l’extrême, comme on a pu le voir dernièrement lors d’une manifestation anti-droite.

Manifestation anti AfD et témoignage bidon à Francfort

Franc­fort-sur-le-Main. Pen­dant une man­i­fes­ta­tion con­tre l’AfD (par­ti de droite pop­uliste) à Franc­fort-sur-le-Main, le Hes­sen­schau, por­tail d’in­for­ma­tion qui fait par­tie de l’ARD (chaîne nationale de droit pub­lic), a filmé Hadi­ja Haruna-Oelk­er, la présen­tant comme « une auteure » et « mem­bre de l’Initiative des Noirs en Alle­magne ». L’article ne men­tionne pas qu’Oelker tra­vaille comme rédac­trice pour la chaîne Hes­sis­ch­er Rund­funk et qu’elle a déjà présen­té des com­men­taires au jour­nal télévisé. Le Hes­sis­ch­er Rund­funk a depuis iden­ti­fié Oelk­er comme « employée des ressources humaines » dans la vidéo, mais la ver­sion orig­i­nale reste disponible sur le site Inter­net de l’ARD. Le Hes­sis­ch­er Rund­funk s’est jus­ti­fié auprès de Junge Frei­heit; le fait que Hadi­ja Haruna-Oelk­er tra­vaille en tant que pigiste pour le média aurait dû être pré­cisé. « Nous regret­tons cette erreur. » La chaîne financée par les con­tribuables a lais­sé sans réponse la ques­tion de Junge Frei­heit sur la manière dont une telle chose a pu se pro­duire et d’éventuelles con­séquences officielles.

Rebelote à Berlin

Lors d’une autre man­i­fes­ta­tion con­tre l’AfD, le même week-end, à Berlin, l’ac­trice de Tatort (série télévisée grand pub­lic, n.d.t.), Rox­ana Sama­di, était inter­viewée par la RBB (chaîne régionale de Berlin et du Bran­de­bourg). Dans ce cas égale­ment, il n’est pas men­tion­né que Sama­di tra­vaille régulière­ment comme actrice pour les chaînes nationales ARD et ZDF.

Et à Fribourg

Ce même week-end encore, SWR (autre chaîne régionale de droit pub­lic) inter­viewait l’or­gan­isa­teur de la man­i­fes­ta­tion à Fri­bourg, Dejan Mihai­jlovic, sans men­tion­ner qu’il est mem­bre du SPD de la ville. Inter­viewé lors de la « Man­i­fes­ta­tion con­tre la droite » à Kas­sel, Ralf Koster, est lui aus­si mem­bre act­if du SPD, faisant par­tie des respon­s­ables locaux.

Un vert camouflé par WDR et quelques autres

Autre chaîne régionale, WDR, lors d’une émis­sion, présente un mem­bre du SPD, Chris­t­ian Föhr, comme sim­ple « rési­dent » et iden­ti­fie un chef du Par­ti vert local dans sa seule qual­ité de représen­tant d’une asso­ci­a­tion, « Pas un mètre pour les nazis ». L’« insti­ga­teur » de la « Man­i­fes­ta­tion con­tre la droite » à Kiel, Leon Mar­tin, présen­té par NDR (chaîne régionale de droit pub­lic, n.d.t.), est aus­si le porte-parole local de la Jeunesse Verte de cette même ville.

En août 2023, le jour­nal télévisé de l’ARD inter­viewait une cliente dans le cadre d’un arti­cle sur les aug­men­ta­tions tem­po­raires des prix dans la chaîne de super­marchés « Pen­ny ». Cette cliente se déclarait ouverte à l’idée d’augmenter les prix des pro­duits d’origine ani­male au nom de la pro­tec­tion du cli­mat ; qu’elle tra­vaille pour WDR n’était pas mentionné.

Source : Junge Frei­heit, 22/01/2024. Tra­duc­tion : AC

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés