Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Procès Ramzi Khiroun c/ Ojim : seconde audience, compte-rendu

19 avril 2021

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Actualité de l'Ojim | Procès Ramzi Khiroun c/ Ojim : seconde audience, compte-rendu

Procès Ramzi Khiroun c/ Ojim : seconde audience, compte-rendu

Accueil | Actualité de l'Ojim | Procès Ramzi Khiroun c/ Ojim : seconde audience, compte-rendu

Procès Ramzi Khiroun c/ Ojim : seconde audience, compte-rendu

19 avril 2021

Après un article de mai 2018 sur le groupe Lagardère, où il était mentionné de manière incidente (sur deux lignes), comme « exécuteur des basses œuvres de Dominique Strauss-Kahn », avec des « méthodes plus proches de celles du milieu que d’HEC », Monsieur Ramzi Khiroun, porte-parole du groupe Lagardère a porté plainte contre Claude Chollet, directeur de la publication de l’Observatoire du journalisme (Ojim), pour « injures publiques ».

Après une pre­mière audi­ence pure­ment formelle d’identification des faits, une sec­onde s’est tenue sur la procé­dure, le pre­mier avril 2021 (sans pois­son) devant la XVIIème cham­bre de Paris, notre avo­cat plaidant la nul­lité pour faute dans la procé­dure. La représen­tante du min­istère pub­lic a con­sid­éré que l’absence de men­tion du texte répres­sif dans la plainte de Mon­sieur Ramzi Khi­roun pou­vait être retenue par le tri­bunal. L’annulation de la plainte et de la procé­dure sub­séquente a été requise.

L’avocate de Mon­sieur Ramzi Khi­roun, con­traire­ment à notre avo­cat, n’avait pas déposé de con­clu­sion écrite. Elle s’est con­tentée d’observations orales, en sug­gérant que la date du 1er avril pour­rait inciter le tri­bunal a une déci­sion auda­cieuse (sic). Nous sommes rel­a­tive­ment con­fi­ants mais nous ne con­naîtrons le juge­ment que le 10 juin 2021. Aupar­a­vant nous avons subi de très lourds frais juridiques obérant notre développe­ment et notre fonc­tion­nement normal.

Pour nous aider, pour nous aimer, vous pou­vez don­ner via Pay­pal, CB, vire­ment, chèque, avec un reçu fis­cal de 66%, les dons égaux et supérieurs à 50€ recevront notre brochure sur L’affaire Obono-Valeurs actuelles, retour sur un emballe­ment médi­a­tique. Soyez-en remer­ciés par avance.

Claude Chol­let
Obser­va­toire du jour­nal­isme (Ojim)
Président

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés