Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Presstalis à l’agonie
Publié le 

10 octobre 2012

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Presstalis à l’agonie

Presstalis à l’agonie

Presstalis à l’agonie, les kiosquiers condamnés par des grèves

Vous n’avez pas trou­vé Le Monde daté du 10 octo­bre « en rai­son d’un mou­ve­ment nation­al de grève, Le Monde ne sera pas disponible en kiosque » (com­mu­niqué du monde.fr du 9 octo­bre 2012. D’ailleurs vous n’aviez pas trou­vé le même jour­nal il y a deux semaines le jour du Monde des livres. Mais vous ne trou­verez pas plus Le Figaro ou Libéra­tion le mer­cre­di 10 octo­bre car Presstal­is est de nou­veau en grève.

Presstal­is, ses 200 mil­lions de déficits accu­mulés, ses 24 mil­lions de pertes sur le dernier exer­ci­ce, son « armée sud-améri­caine où les généraux sont aus­si nom­breux que les sol­dats » (Le Monde Lib­er­taire). Ses salaires moyens de 2 600 € NETS et sur qua­torze mois. L’histoire de Presstal­is qui dis­tribue entre autres les quo­ti­di­ens nationaux se ter­min­era for­cé­ment mal. Entretemps une nou­velle grève dont sont vic­times les jour­naux déjà mal en point et les plus pau­vres, les kiosquiers.

Les kiosquiers (360 à Paris) sont les vraies vic­times du Syn­di­cat du Livre. Les kiosquiers sont tra­vailleurs indépen­dants et rétribués à la com­mis­sion (22 %). Par tous les temps, ils récep­tion­nent la presse très tôt le matin, la dis­posent, la vendent et rem­bal­lent les inven­dus le soir. Dernier mail­lon de la chaîne, ils sont les par­ents pau­vres de la pro­fes­sion. Le syn­di­cat CGT du Livre scie con­scien­cieuse­ment la branche sur laque­lle tous sont assis. Une affaire à suiv­re car la restruc­tura­tion et les 1250 licen­ciements annon­cés ne se fer­ont sans doute pas dans le calme.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision