Accueil | Portraits | Guy Lagache

Guy Lagache

L’enquêteur new-yorkais de D8

« Le Jour­nal de Mick­ey est un exem­ple de mon­di­al­i­sa­tion que je trou­ve très intéres­sant »

Né en février 1966 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), Guy Lagache est le présentateur des émissions « En quête d’actualité » et « Histoire interdite » depuis octobre 2013, toutes deux diffusées sur la chaine D8. Il est également le directeur des magazines et de l’information de D8. Guy Lagache est marié et père de deux enfants.

Formation

Guy Lagache est tit­u­laire d’une maitrise d’histoire et d’un mas­ter de jour­nal­isme de la Grad­u­ate School of Jour­nal­isme de l’Université Colum­bia à New-York de laque­lle il est sor­ti avec le titre de meilleur étu­di­ant étranger.

Parcours professionnel

1990–1992 : Guy Lagache débute sa car­rière dans le jour­nal­isme en tra­vail­lant comme reporter à l’Agence CAPA (Cha­balier & Asso­ciates Press Agency, une agence de presse française en dépit de son nom) pour les émis­sions « 24 heures » et « Car­nets de route ».

1992–1994 : Il ren­tre chez France 3 en tant que coor­di­na­teur du jour­nal de Chris­tine Ock­rent. Guy Lagache est alors à la rédac­tion nationale, égale­ment reporter pour l’émission poli­tique de France 3, « France Europe Presse ».

1995–1999 : Il devient reporter à « Cap­i­tal » sur la chaine M6, chaîne qui est alors en pleine ascen­sion.

1999 : Guy Lagache et Jean-Marie Goix, créent le mag­a­zine « Secrets d’Actualité » (une émis­sion présen­tée alors par Lau­rent Dela­housse), dont il est le coré­dac­teur en chef.

2003 : Guy Lagache présente le mag­a­zine économique « Cap­i­tal », tou­jours pour M6.

2009 : L’Élysée choisit Guy Lagache pour inter­view­er Nico­las Sarkozy, alors prési­dent de la République, avec Lau­rence Fer­rari (TF1), David Pujadas (France 2), et Alain Duhamel (RTL). Pour le jour­nal « Voici » il s’agissait alors pour Guy Lagache d’un « test » en vu d’un poste de présen­ta­teur du jour­nal télévisé de M6.

Cette même année, il crée « Cap­i­tal Terre », une émis­sion qui se con­cen­tre sur les prob­lé­ma­tiques économiques et écologiques.

2011 : Guy Lagache reçoit le min­istre de l’industrie Eric Besson pour répon­dre à un reportage effec­tué par « Cap­i­tal » sur le sujet du nucléaire inti­t­ulé « Vivre et con­som­mer éco­lo ». En pleine inter­view sur la sécu­rité dans les cen­trales nucléaire, Eric Besson se lève et quitte le plateau : « allez, je vous laisse. Je me casse. Je me barre ». Un « clash » qui selon le jour­nal Mar­i­anne ne serait pas tout a fait dû au hasard, le min­istre ayant déclaré quelques temps après son pas­sage sur le plateau de Cap­i­tal : « en fait Lagache a un prob­lème d’audience avec Cap­i­tal et il m’a demandé de l’aider pour le buzz. Avec trois fois rien, réus­si, non ? ». Une his­toire qui a fait le tour du web, cer­tains médias allant jusqu’à affirmer qu’Eric Besson aurait demandé le départ de Guy Lagache de M6. Une rumeur qui a pris telle­ment d’ampleur que le min­istre s’est vu obligé de démen­tir l’information.

Cette même année 2011, Guy Lagache quitte M6 après 16 années pour rejoin­dre la chaine D8 en tant que directeur des pro­grammes et de l’information.

2012 : Il présente les émis­sions « En quête d’actualité » (800 000 téléspec­ta­teurs en moyenne chaque semaine) et « His­toire inter­dite » sur D8. Il est égale­ment directeur des mag­a­zines et de l’information de « Pré­sumé Inno­cent », « Au cœur de l’enquête », « Langue de Bois s’abstenir », « So France! », « D8 LE JT ».

Cette même année, Guy Lagache aide Valérie Tri­er­weil­er à met­tre sur pied, sur D8, son émis­sion « Itinéraires », un mag­a­zine heb­do­madaire pro­posant des face-à-face avec des célébrités. Une émis­sion qui sera boudée par le pub­lic, l’audience plongeant jusqu’à moins de 80 000 téléspec­ta­teurs (moins de 0,6% de part d’audience). Ce qui n’empêche pas Guy Lagache de par­ler de « réus­site »… Début 2014, après la sépa­ra­tion de Tri­er­weil­er et du Chef de l’Etat, Lagache espér­era le retour de celle-ci sur D8 dans un entre­tien don­né à LeGossip.net.

2014 : Guy Lagache et son équipe de « En quête d’actualité » sont mis­es en garde par le CSA à la suite de la dif­fu­sion d’une enquête sur le Front Nation­al inti­t­ulé “Front nation­al : Plongée au cœur du par­ti de Marine Le Pen” tournée en caméra cachée. Le CSA déclar­era que « l’utilisation de ce procédé dans ces con­di­tions, qui plus est par un jour­nal­iste usant d’une fausse iden­tité, ne peut se jus­ti­fi­er que par la nature des infor­ma­tions que la chaîne entend porter à la con­nais­sance du pub­lic ». Le par­ti de Marine Le Pen quant à lui, accuse la chaine D8 « de méth­odes hon­teuse » et déposera plainte auprès du pro­cureur de Nan­terre pour « escro­querie et vio­la­tion de la vie privée ». Le Front Nation­al appellera égale­ment à la démis­sion de Guy Lagache. Une infil­tra­tion au final réu­nis­sant 200 000 téléspec­ta­teurs de moins que Her­cule Poirot sur TMC la même heure.

Cette même année il présente, à l’occasion du 70éme anniver­saire du débar­que­ment de Nor­mandie, sa nou­velle émis­sion « His­toire inter­dite ». Cette émis­sion obtien­dra une audi­ence record sur D8 pour une émis­sion mag­a­zine avec 1 648 000 téléspec­ta­teurs (record his­torique pour un doc­u­men­taire sur la TNT).

Ce qu’il gagne

En 2009 le mag­a­zine Télé loisirs s’intéresse aux salaires des stars français­es du petit écran. Le mag­a­zine affirme alors que Guy Lagache toucherait 10 000 € sur M6.

À l’occasion d’un entre­tien accordé à Programme.tv Lagache déclarait par ailleurs qu’en pas­sant de M6 à Direct 8 son salaire « a un peu aug­men­té. Mais il n’a pas dou­blé non plus » (2012).

Il a dit

« J’ai la con­vic­tion qu’avec le développe­ment de la mon­di­al­i­sa­tion, nous avons plein de choses en com­mun dans tous les pays », inter­view dans Le JDD, 2012.

« Je ne vais pas me plain­dre d’être con­sid­éré comme quelqu’un qui a un physique avan­tageux », dans Clos­er Mag, 2013.

« J’ai comblé le fait d’être un mau­vais élève en con­tin­u­ant à m’éduquer. C’est pour ça que je suis jour­nal­iste : pour con­tin­uer à m’éduquer et trans­met­tre ce que j’apprends aux autres », dans Clos­er Mag, 2013.

« Bien sûr que ça m’a servi (à pro­pos de son physique). Je veux dire… Si j’étais borgne, que je fai­sais 72 kilos de plus, je ne suis pas sûr que je serais face à vous », sur Voici.fr, 2014.

« Comme la plu­part des Français, j’ai besoin de com­pren­dre com­ment ça marche, explique t-il. Et c’est pour ça que j’essaie d’être le plus péd­a­gogique pos­si­ble tout en étant le plus hale­tant pos­si­ble dans la façon de racon­ter les his­toires », dans une inter­view accordée au Figaro, 2014.

« Ce n’est pas d’actualité qu’elle retra­vaille sur D8. Et ça n’a jamais été envis­agé », à pro­pos d’un éventuel retour de Valérie Tri­er­weil­er sur D8, 2014.

« Je revendique ce que nous avons fait : un tra­vail jour­nal­is­tique, avec la dis­tance néces­saire (…) Nous avons demandé au Front nation­al de pou­voir suiv­re un can­di­dat qui se pré­parait aux élec­tions munic­i­pales (…) On a eu un refus. A par­tir de là, on s’est dit qu’il était tout de même légitime de savoir com­ment fonc­tionne un par­ti qui veut exercer le pou­voir et con­quérir des villes (…) Notre tra­vail n’est pas à charge, évidem­ment pas mil­i­tant. On voulait sim­ple­ment mon­tr­er une réal­ité, au nom du droit à l’information des citoyens que nous sommes », Guy Lagache sur Ozap.com à pro­pos du reportage sur le Front Nation­al en caméra cachée, 2014.

« Cette fameuse mon­di­al­i­sa­tion qui est sou­vent décriée par cer­tains poli­tiques est extrême­ment utile », sur la web tv du jour­nal Le Figaro, 2014.

« Le Jour­nal de Mick­ey est un exem­ple de mon­di­al­i­sa­tion que je trou­ve très intéres­sant », sur la radio France Inter, 2014.

Ils ont dit de lui

« Une note de fraîcheur qui n’est pas pour déplaire au prési­dent de la République, tou­jours atten­tif aux jeunes tal­ents du PAF, “C’est la nou­velle généra­tion” », à pro­pos de la présence de Guy Lagache pour inter­view­er le prési­dent Nico­las Sarkozy, Le Parisien, 2009.

« L’organisation de l’émission ne cor­re­spondait pas à ce qui m’avait été pro­posé et le jour­nal­iste (Guy Lagache) se trans­for­mait en débat­teur par­ti­san”, Eric Besson alors min­istre de l’industrie sur un reportage de Cap­i­tal sur le nucléaire présen­té par Guy Lagache, durant lequel le min­istre à quit­té le plateau en pleine inter­view, 2011.

« En toute illé­gal­ité, Guy Lagache (qui est présen­ta­teur et rédac­teur en chef de ‘En quête d’actualité’, ndlr) a fait filmer des con­ver­sa­tions de cadres fron­tistes à leur insu. Il en a ensuite fait un reportage hon­teux de mal­hon­nêteté, alors même que nous avions refusé d’être suivi par son équipe dans laque­lle ne fig­u­rait aucun tit­u­laire de la carte de presse et dont les méth­odes de tra­vail nous sem­blaient déjà très louch­es (…) Loin de l’enquête jour­nal­is­tique, ce reportage de Guy Lagache et D8 n’est guère qu’une pompe à fric aux pré­ten­tions intel­lectuelles usurpées. Son seul intérêt réel est de mon­tr­er une fois encore la vraie face du groupe Canal+, une chaîne au ser­vice du pou­voir et en charge des sales besognes dans un but mil­i­tant et par­ti­san (…) Guy Lagache est totale­ment dis­crédité comme jour­nal­iste et à défaut de le met­tre au défi d’appliquer les mêmes méth­odes de bar­bouzes à d’autres for­ma­tions poli­tiques, nous l’invitons à démis­sion­ner. En atten­dant, nous le pour­suiv­ons bien évidem­ment en jus­tice pour avoir fait enreg­istr­er des con­ver­sa­tions privées par un de ses employés sous une fausse iden­tité et une fausse fonc­tion », Steeve Briois à pro­pos du reportage en caméra caché fait sur le Front Nation­al, 2014.

Sa nébuleuse

  • Valérie Tri­er­weil­er, qui ani­mait l’émission « Itinéraires » sur D8, encour­agé par Guy Lagache mal­gré la faible audi­ence.
  • Chris­tine Ock­rent, con­jointe de Bernard Kouch­n­er et jour­nal­iste.
  • Vin­cent Bol­loré, homme d’affaire et indus­triel français qui a lancé la chaine Direct 8.
  • Jean-Marie Goix
  • Serge Khal­fon, réal­isa­teur français de télévi­sion qui est un des créa­teurs avec Guy Lagache de l’émission « Secret d’actualité ».
  • Lau­rent Dela­housse, jour­nal­iste avec lequel il est sou­vent com­paré d’avantage pour le côté physique que pro­fes­sion­nel.
  • Philippe Labro, vice-prési­dent de D8.
  • Yan­nick Bol­loré, fils de Vin­cent Bol­loré, directeur général de D8.

Les chroniqueuses du « Grand 8 » :

Crédit pho­to : DR

Ce portrait a été financé par les donateurs de l’OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l’Observatoire du jour­nal­isme, c’est con­tribuer au développe­ment d’un out­il indépen­dant, libre­ment acces­si­ble à tous et à votre ser­vice.

Notre site est en effet entière­ment gra­tu­it, nous refu­sons toute pub­lic­ité et toute sub­ven­tion — ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépen­dance. En don­nant 100 € vous financez un por­trait de jour­nal­iste et avec l’avan­tage fis­cal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En don­nant 200 € vous financez un dossier. Vous pou­vez régler par CB, par Pay­Pal, par chèque ou par vire­ment. Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim ! Nous n’avons pas d’autres sources de finance­ment que nos lecteurs, d’avance mer­ci pour votre sou­tien.

9% récolté
Nous avons récolté 185,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux