Accueil | Actualités | Médias | Polémique interne à France 2 après un reportage de Pujadas
Pub­lié le 17 octobre 2013 | Éti­quettes : , ,

Polémique interne à France 2 après un reportage de Pujadas

Dans son journal de 20h, France 2 présentait le 7 octobre dernier un reportage destiné à démontrer le laxisme des vendeurs d’alcool à l’égard de la loi leur interdisant d’en vendre aux mineurs.

Pour le démontrer, l’équipe de David Pujadas avait envoyé des mineurs tenter leur chance dans des épiceries ; tout cela filmé en caméra cachée. Des procédés qui ont provoqué la colère du SNJ-CGT. Dans une lettre ouverte à Thierry Thuillier, directeur de l'information de France Télévisions, le syndicat des journalistes a fait part de son indignation.

« Ce procédé nous indigne car l'équipe a effectué une mise en scène, demandant à un mineur d'enfreindre la loi pour arriver à ses fins, et de plus viole la Charte du journaliste qui stipule qu'un 'journaliste s'interdit d'user de moyens déloyaux pour obtenir une information ou surprendre la bonne foi de quiconque », a-t-il estimé. Et la SNJ-CGT de poursuivre : « Pire, en le faisant participer à ce qui s'apparente à un piège tendu au vendeur, on ne lui rend pas la vie facile pour les jours à venir... Comment réagira l'épicier la prochaine fois qu'il verra cet adolescent dans son magasin ? »

Une polémique sur les méthodes d’investigation qui rappelle celle qui avait qui avait eu lieu en 2010, avec ce même David Pujadas à la manœuvre, autour de l’émission « Les Infiltrés ».

Crédit photo : banlon1964 via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.