L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Plantu au tribunal pour son dessin sur le Pape sodomisant un enfant

2 juillet 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Plantu au tribunal pour son dessin sur le Pape sodomisant un enfant

Plantu au tribunal pour son dessin sur le Pape sodomisant un enfant

2 juillet 2014

Temps de lecture : 2 minutes

Suite à un dessin publié le 22 mars 2010 représentant le pape sodomisant un enfant, le dessinateur satirique Plantu est passé ce mardi devant le tribunal correctionnel de Paris.

Celui-ci y est jugé pour provo­ca­tion à la haine ou à la dis­crim­i­na­tion religieuse pour ce coup de cray­on, pub­lié sur son site inter­net puis repris par Le Monde Mag­a­zine, et inti­t­ulé « Pédophilie : le pape prend posi­tion ». On pou­vait y voir l’en­fant vic­time du pape déclar­er : « Quitte à se faire enculer, autant aller vot­er dimanche! » Le dessin s’in­scrivait dans une pleine page d’il­lus­tra­tions de Plan­tu sur le thème des posi­tions du Vat­i­can face à divers­es ques­tions de société.

A la barre du tri­bunal cor­rec­tion­nel de Paris, le dessi­na­teur a affir­mé qu’avec ce dessin polémique, il voulait dénon­cer le silence au sein de l’Église face aux actes pédophiles mais nulle­ment « hum­i­li­er les croy­ants ».

L’Al­liance générale con­tre le racisme et le respect de l’i­den­tité française et chré­ti­enne (Agrif) avait déposé plainte le 11 mars 2011 pour « provo­ca­tion à la dis­crim­i­na­tion, à la haine ou à la vio­lence à l’é­gard d’une per­son­ne ou un groupe de per­son­nes à rai­son de leur orig­ine ou de leur appar­te­nance ou de leur non-appar­te­nance à une eth­nie, une race ou une reli­gion déterminée ».

« Ce dessin a pour objet et pour effet d’inciter au rejet et à l’hos­til­ité envers les catholiques, qui se soumet­tent à des clercs dont cer­tains, indignes mais minori­taires, ont com­mis ces crimes », estime la plainte, ajoutant que le dessin « dépasse les lim­ites admis­si­bles de la lib­erté d’ex­pres­sion ». Face à ces accu­sa­tions, Plan­tu avait répon­du qu’il s’agis­sait d’une « blague » et que l’A­grif « fai­sait sem­blant de ne pas le com­pren­dre ». Ce dernier s’é­tait égale­ment inquiété pour la lib­erté d’ex­pres­sion. « Ces pour­suites ne me fer­ont pas clore le bec ou lâch­er mon cray­on », avait-il conclu.

Le juge­ment a été mis en délibéré au 30 septembre.

Crédit pho­to : bd75011 via Flickr (cc)

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés