Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Plantu au tribunal pour son dessin sur le Pape sodomisant un enfant

2 juillet 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Plantu au tribunal pour son dessin sur le Pape sodomisant un enfant

Plantu au tribunal pour son dessin sur le Pape sodomisant un enfant

2 juillet 2014

Suite à un dessin publié le 22 mars 2010 représentant le pape sodomisant un enfant, le dessinateur satirique Plantu est passé ce mardi devant le tribunal correctionnel de Paris.

Celui-ci y est jugé pour provo­ca­tion à la haine ou à la dis­crim­i­na­tion religieuse pour ce coup de cray­on, pub­lié sur son site inter­net puis repris par Le Monde Mag­a­zine, et inti­t­ulé « Pédophilie : le pape prend posi­tion ». On pou­vait y voir l’en­fant vic­time du pape déclar­er : « Quitte à se faire enculer, autant aller vot­er dimanche! » Le dessin s’in­scrivait dans une pleine page d’il­lus­tra­tions de Plan­tu sur le thème des posi­tions du Vat­i­can face à divers­es ques­tions de société.

A la barre du tri­bunal cor­rec­tion­nel de Paris, le dessi­na­teur a affir­mé qu’avec ce dessin polémique, il voulait dénon­cer le silence au sein de l’Église face aux actes pédophiles mais nulle­ment « hum­i­li­er les croy­ants ».

L’Al­liance générale con­tre le racisme et le respect de l’i­den­tité française et chré­ti­enne (Agrif) avait déposé plainte le 11 mars 2011 pour « provo­ca­tion à la dis­crim­i­na­tion, à la haine ou à la vio­lence à l’é­gard d’une per­son­ne ou un groupe de per­son­nes à rai­son de leur orig­ine ou de leur appar­te­nance ou de leur non-appar­te­nance à une eth­nie, une race ou une reli­gion déterminée ».

« Ce dessin a pour objet et pour effet d’inciter au rejet et à l’hos­til­ité envers les catholiques, qui se soumet­tent à des clercs dont cer­tains, indignes mais minori­taires, ont com­mis ces crimes », estime la plainte, ajoutant que le dessin « dépasse les lim­ites admis­si­bles de la lib­erté d’ex­pres­sion ». Face à ces accu­sa­tions, Plan­tu avait répon­du qu’il s’agis­sait d’une « blague » et que l’A­grif « fai­sait sem­blant de ne pas le com­pren­dre ». Ce dernier s’é­tait égale­ment inquiété pour la lib­erté d’ex­pres­sion. « Ces pour­suites ne me fer­ont pas clore le bec ou lâch­er mon cray­on », avait-il conclu.

Le juge­ment a été mis en délibéré au 30 septembre.

Crédit pho­to : bd75011 via Flickr (cc)

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés