Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Pierre Bergé attaque Le Salon Beige en justice

1 octobre 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Pierre Bergé attaque Le Salon Beige en justice

Pierre Bergé attaque Le Salon Beige en justice

Pour avoir publié, le 23 août dernier, un article intitulé « RTL, la radio à gerber », le blog Le Salon Beige vient d’être attaqué en justice par le milliardaire Pierre Bergé.

Dans cet arti­cle, le blog d’actualité tenu par des « laïcs catholiques », très en vogue lors de l’opposition à la loi Taubi­ra, écrivait : « L’ho­mo­sex­u­al­iste Pierre Bergé, l’homme qui finance le lob­by LGBT et veut per­me­t­tre la loca­tion du ven­tre des femmes pour sat­is­faire un grou­pus­cule, rejoint les chroniqueurs de l’émis­sion de Marc-Olivi­er Fogiel sur RTL “On refait le monde”. »

Par une let­tre d’avocat, le Salon Beige a été som­mé de retir­er l’article qui « porte incon­testable­ment atteinte » à l’ « hon­neur » et à la « con­sid­éra­tion » de Pierre Bergé. Le blog a donc été mis « en demeure de procéder à la sup­pres­sion, immé­di­ate, de cette brève » sous peine de pour­suites judiciaires.

Après la con­sul­ta­tion de son avo­cat, le Salon Beige a décidé de main­tenir cette brève en ligne. « Après con­sul­ta­tion de notre avo­cat, nous main­tenons que ce post n’a rien de juridique­ment répréhen­si­ble. Par con­séquent, nous refu­sons de retir­er cet arti­cle mal­gré les men­aces con­tenues dans ce cour­ri­er. Si prob­lème il y a, il est de nature idéologique et nous assumons sans dif­fi­culté le fait de ne pas partager l’idéolo­gie de M. Bergé », a déclaré Guil­laume de Thieul­loy directeur de la pub­li­ca­tion du site, dans un com­mu­niqué. Et ce dernier de con­clure : « nous nous tenons à dis­po­si­tion de M. Bergé pour pour­suiv­re cette con­ver­sa­tion devant les tribunaux. »

Pierre Bergé a décidé­ment un sens par­ti­c­uli­er de la lib­erté d’expression. En avril dernier, il s’était déjà « scan­dal­isé » de la pub­li­ca­tion d’une pub­lic­ité de la Manif pour tous dans Le Monde, dont il est l’un des action­naires. « Cette pub dans #LeMonde est tout sim­ple­ment une honte et ceux qui l’ont accep­tée ne sont pas dignes de tra­vailler dans ce jour­nal. À suiv­re », avait-il pub­lié sur son compte Twit­ter.

Aus­si, en juil­let dernier, en plein con­seil de sur­veil­lance du groupe Le Monde, l’homme d’affaire de 82 ans avait men­acé le directeur de la rédac­tion du jour­nal catholique La Vie, d’« aban­don­ner » le quo­ti­di­en, à cause des pris­es de posi­tion de l’hebdomadaire, et par­ti­c­ulière­ment d’un édi­to­r­i­al qui lui avait déplu.

Crédit pho­to : Par­ti social­iste via Flickr (cc)

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.