Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Picouly dénonce la disparition de la culture sur France TV
Publié le 

12 juin 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Picouly dénonce la disparition de la culture sur France TV

Picouly dénonce la disparition de la culture sur France TV

Au micro d’Europe 1 ce dimanche 9 juin, Daniel Picouly s’est montré très remonté à l’égard de son employeur, France Télévisions, l’accusant de pousser la culture « dans un grand précipice ».

« On a l’im­pres­sion que les émis­sions sont poussées de plus en plus loin [dans la grille, ndlr] et qu’elles finis­sent par som­br­er sans que per­son­ne ne s’en aperçoive. C’est une sorte de stratégie qui a été util­isée pour Tarata­ta et Les mots de minu­it. […] C’est une erreur de les avoir sup­primées de cette manière-là ! », a‑t-il protesté.

L’animateur pour­suit en se plaig­nant de la con­cur­rence mal gérée d’avec les chaînes privées : « Aujour­d’hui, il manque une réflex­ion sur les pro­grammes du ser­vice pub­lic. On veut quoi du ser­vice pub­lic ? Qu’il soit le chal­lenger des chaînes privées ? On est mort ! […] Qui peut me dire quelle est la mis­sion du ser­vice pub­lic ? Je ne vois pas quelle est la poli­tique du ser­vice pub­lic à l’é­gard de la cul­ture. Et je ne vois pas quelle est sa poli­tique télévi­suelle en général, donc ça m’embête ! »

« On nous demande de faire de l’au­di­ence, mais si j’ai les même con­tin­gences que le privé alors pourquoi y a‑t-il un ser­vice pub­lic ? s’est-il inter­rogé. […] S’il n’y a pas de pub­lic­ité, c’est que nor­male­ment on n’est pas régi par l’au­di­ence… Il est bien évi­dent qu’on ne met­tra jamais 1 mil­lion de per­son­nes devant une émis­sion lit­téraire. S’en remet­tre aux chiffres veut dire qu’on n’a pas de stratégie glob­ale. »

Celui qui offi­cie aujourd’hui sur France Ô con­clut son coup de gueule en regret­tant tra­vailler « sur une chaîne que l’on ne con­nait même pas »…

Crédit pho­to : cap­ture d’écran vidéo Europe 1 via Dai­ly­mo­tion (DR)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision