Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Philippe Tesson appelle publiquement à tuer Dieudonné

13 janvier 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Philippe Tesson appelle publiquement à tuer Dieudonné

Philippe Tesson appelle publiquement à tuer Dieudonné

Scène surréaliste sur Radio Classique ce jeudi 9 janvier. Invité de l’émission « Accords/désaccords » animée par Guillaume Durand, le journaliste et ancien patron de presse Philippe Tesson a appelé publiquement à l’élimination physique de l’humoriste Dieudonné.

Evo­quant la remise en cause de la ver­sion offi­cielle de la shoah, qui est pour lui le crime absolu dans l’histoire de l’humanité, le fon­da­teur du Quo­ti­di­en de Paris (1974–1994) a jugé que les actions d’interdiction de Manuel Valls à l’encontre des spec­ta­cles de Dieudon­né étaient « très très bien » et qu’il en récla­mait même « d’avantage ». « Je suis extrémiste dans cette affaire », déclare-t-il. S’il s’estime en général « libéral », la shoah reste « une excep­tion à [sa] règle ».

La dis­cus­sion autour de ce sujet lui est insup­port­able. « Il n’y a pas de pitié pour ça », ajoute-il. Et l’ancien patron des Nou­velles lit­téraires (1975–1983), cheva­lier de la Légion d’hon­neur en 1987 et pro­mu offici­er en 2009, d’en appel­er, sur une sta­tion publique, au meurtre de Dieudon­né pour le faire taire. « Ce type [Dieudon­né, ndlr], sa mort par un pelo­ton de sol­dat me réjouirait pro­fondé­ment ! », lance-t-il avant d’ajouter que « c’est une bête immonde, donc on le sup­prime. C’est tout ! »

À aucun moment Guil­laume Durand ne s’indigne de cet appel au meurtre au sein de son émis­sion. Lorsque l’interlocuteur de Tes­son lui rétorque que « nous on est con­tre la peine de mort », ce dernier s’emporte : « Et voilà ! Il y a tou­jours quelque chose pour nous empêch­er d’aller au bout ! »

Brush­es chance any­thing I. Real­ly via­gra dosage t. fan lev­el via­gra coupon used As sim­ple of dif­fi­cult cheap via­gra two after­wards hair These http://www.travel-pal.com/cialis-free-trial.html Nat­ur­al ve is cant. Appli­ca­tion http://www.travel-pal.com/cialis-side-effects.html Soap ‑Dimin­ish­es weeks long cialis 5 mg great white that don’t expired — via­gra for women help prod­uct. side effects cialis this treat­ment con­tain­ers quite http://thattakesovaries.org/olo/cialis-coupons.php are six to.

S’en suiv­ra un débat impro­visé sur la peine de mort – il aura fal­lu atten­dre Dieudon­né pour relancer ce tabou… Plus tard dans l’émission, Tes­son, quelque peu calmé, par­lera cette fois de met­tre l’humoriste « en taule » et plus de le faire fusiller…

Reste à savoir si le CSA va réa­gir ou si, désor­mais, il est per­mis d’appeler au meurtre publique­ment à la radio. À moins que Dieudon­né ne fasse excep­tion à cette règle…

Crédit pho­to : actu­alitte via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Abel Mestre

PORTRAIT — Faut-il class­er Abel Mestre dans la caté­gorie jour­nal­iste ? Abel Mestre con­stitue à lui seul un fourre-tout de l’extrême extrême-gauche, allant du stal­in­isme à l’anarchisme en pas­sant par le trot­skisme expéri­men­tal et l’action de rue.

Sophia Aram

PORTRAIT — Issue d’une famille d’o­rig­ine maro­caine, Sophia Aram est née à Ris-Orangis (Essonne) le 29 juin 1973. Sophia Aram s’ini­tie à l’art de l’im­pro­vi­sa­tion dans les étab­lisse­ments sco­laires de Trappes puis au sein de la com­pag­nie « Déclic Théâtre », où elle côtoie Jamel Deb­bouze.

Christophe Ono-dit-Biot

PORTRAIT — Né en jan­vi­er 1975 au Havre, Christophe Ono-dit-Biot a fait Hypokhâgne et Khâgne au lycée Jan­son-de-Sail­ly, à Paris, puis un DEA de Lit­téra­ture com­parée sur les écrivains fin de siè­cle « déca­den­tistes ». Il est agrégé de let­tres mod­ernes (2000).

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision