Accueil | Actualités | Médias | Pas de TVA réduite pour Canal+
Pub­lié le 29 septembre 2013 | Éti­quettes : , ,

Pas de TVA réduite pour Canal+

Alors que la chaîne cryptée espérait que le gouvernement reverrait à la baisse son taux de TVA, il n'en sera rien.

Auparavant, Canal finançait le cinéma et la production audiovisuelle (12,5 % et 3,6 % de son chiffre d'affaire) en échange d'une TVA réduite à 7%. Le gouvernement avait le choix de baisser là TVA de la chaîne à 5% ou de le relever à 10% : il a choisi la deuxième option.

Soutenu par le milieu du cinéma, qui craignait une baisse des investissements de la part de Canal en cas de TVA augmentée, et par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti, la chaîne cryptée avait pratiqué un fort lobbying ces derniers jours auprès du gouvernement. En vain : Bercy en a décidé autrement.

Après avoir vu ce taux passer de 5,5 % à 7 % en 2012, une nouvelle augmentation est donc à prévoir. En 2012, chiffrant cette action à 40 millions d'euros en moins par an, Canal avait alors augmenté de 1 euro ses abonnements. Mais aujourd'hui, devant la lutte féroce avec la chaîne qatarie BeInSport, financée par un fond souverain, nul ne sait comment le groupe va amortir le coup, qu’il chiffre cette fois à 80 millions d’euros.

Crédit photo : capture d'écran site canalplus.fr

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux