Accueil | Actualités | Médias | Nouvelle chaîne BeIN Sport : Canal + à la peine
Pub­lié le 25 mars 2013 | Éti­quettes : , , , ,

Nouvelle chaîne BeIN Sport : Canal + à la peine

Canal avait acquis les droits TV pour la Formule 1 dans le but de concurrencer la nouvelle arrivante, la chaîne qatarie BeIN Sport. La chaîne cryptée vient de subir un premier revers.

En effet, cette dernière n’a rassemblé que 400 000 téléspectateurs pour le dernier grand prix de F1. Nonce Paolini, patron de TF1 – qui avait les droits jusqu’à présent –, a commenté, un brin provocateur, « on est très content que ce soit sur Canal+ ». La première chaîne d’Europe avait, l’an dernier, réuni 1,6 millions de téléspectateurs pour le même événement.

Fortement concurrencée par la filiale sportive d’Al-Jazeera sur le basket et le football, Canal craint que les droits TV sur le sport soient désormais achetés en permanence par BeIN Sport, bien aidée par les fonds illimités en provenance du Qatar. Pour contrer cette puissance montante, la chaîne a entamé un vaste travail de lobbying auprès des députés pour obtenir la nationalisation de la retransmission des grands événements sportifs français, en réservant l’exclusivité aux chaînes de la TNT.

Mais La Lettre A précise que cette tentative a peu de chance d’aboutir en cas de recours devant la Commission Européenne…

Crédit photo : capture d'écran site www.canalplus.fr

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux