Accueil | Actualités | Médias | OPA de Drahi sur l’Ojim, aidez nous à résister
Pub­lié le 1 avril 2016 | Éti­quettes : , ,

OPA de Drahi sur l’Ojim, aidez nous à résister

C’est dans la nuit du 31 mars que l’opération a été menée. Devant le succès grandissant de l’Ojim, Patrick Drahi a lancé une OPA surprise sur le fameux site internet d’analyse des médias. Entretien à chaud avec Claude Chollet (CC) président de l’Ojim, réalisé par Bérengère Beauminois (BB), journaliste indépendante québécoise.


BB : Confirmez-vous la nouvelle d’une OPA surprise de la holding de Patrick Drahi sur votre site ?

CC : Hélas oui, cette nuit à 3h GMT, la banque Morgan Stanley depuis Genève et Tel-Aviv, et actionnée par Bernard Mourad, directeur d’Altice Media Group, a fait adhérer en masse à l’Ojim via de multiples petits dons émanant de plusieurs pays. L’opération aurait été orchestrée par Stéphane Fouks, vice-président d’Havas et proche de Bernard Mourad. La holding de Drahi, Next Limited Partnership, est aussi intervenue en liaison avec Neuf Cegetel et Numéricable. D’autres actions viennent d’i24News la chaine câblée israélienne.

BB : Quelles sont les motivations de cette tentative de prise de contrôle ?

CC : Nous sommes sans doute victimes de notre succès. L’infographie sur Patrick Drahi a été vue plus de 14 millions de fois dans 144 pays. Notre réseau de correspondants dans 5 pays européens nous donne une ouverture internationale enviée. Drahi veut rajouter une perle rare à sa couronne.

BB : Alors, adieu l’indépendance de l’Ojim ?

CC : Rien n’est encore perdu ! Nos lecteurs peuvent nous sauver en multipliant les dons individuels valant vote en Assemblée Générale ! Nous ne baissons pas les bras, donnez donnez largement PAYPAL et l’Ojim ne tombera pas dans les rets de la finance apatride, l’Ojim restera libre !

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This