Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
<span class="dquo">«</span> Nique les journalistes » : même à la campagne !

19 avril 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | « Nique les journalistes » : même à la campagne !

« Nique les journalistes » : même à la campagne !

19 avril 2013

Temps de lecture : < 1 minute

Vous allez lire un article gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien. Claude Chollet

Qu’il ne soit pas facile d’être journaliste dans les banlieues, on le savait. Mais, on ignorait que nos campagnes françaises étaient touchées par le même phénomène.

« J’ai la rage con­tre les jour­nal­istes » ! C’est ain­si qu’un habi­tant de Lori­ol-du-Com­tat, petite com­mune du Vau­cluse se défend devant les gen­darmes, accusé d’avoir cassé un pare-brise d’une voiture de jour­nal­istes d’Éléphant & cie, une société de pro­duc­tion tra­vail­lant pour le mag­a­zine sept à huit, de TF1.

Ces derniers, venus pour l’in­ter­roger sur l’af­faire Alessan­dri (du nom de Richard Alessan­dri, tué d’un coup de fusil, chez lui, dans le Vau­cluse, en 2000) dans laque­lle son nom apparaît.

« Oui, j’ai éclaté la voiture des jour­nal­istes de TF1. Je l’ai fait exprès », con­firme donc cet homme : « j’ai cassé toutes les vit­res sauf celle der­rière laque­lle se trou­vait la dame… »
Et La Provence de ter­min­er son arti­cle par ce rap­pel : « c’est la deux­ième fois en quinze jours que les jour­nal­istes de Sept à huit déposent plainte dans le Com­tat. En mars dernier, Har­ry Rosel­mack, qui effec­tu­ait un reportage sur la fin de vie, avait été vic­time avec ses col­lègues d’un vol à la roulotte à Velleron ».

Source : La Provence — crédit pho­to : cap­ture d’écran vidéo Éléphant & cie

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés