Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Nice-Matin sera-t-il vraiment vendu à GXP capital ?
Publié le 

27 février 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Nice-Matin sera-t-il vraiment vendu à GXP capital ?

Nice-Matin sera-t-il vraiment vendu à GXP capital ?

La cession de 80% du groupe Nice-Matin (Groupe Hersant média-GHM) au fonds d’investissement suisse GXP capital, prévue en principe hier, 26 février, a été repoussée d’un mois.

Offi­cielle­ment pour des raisons tech­niques. “Toutes les claus­es sus­pen­sives sur ce deal ont été lev­ées, hormis la ques­tion sur le finance­ment de 20 mil­lions d’eu­ros”, assure une source proche du dossier. “Les autori­sa­tions en matière de trans­ferts de fonds, a for­tiori en prove­nance de Suisse, sont régies par une lég­is­la­tion de plus en plus tatil­lonne”, pour­suit le même con­tact. Côté syn­di­cat, on par­le de “sim­ple retard” et on affiche égale­ment une sérénité de cir­con­stance sur la final­i­sa­tion de l’opéra­tion. L’an­nonce du report, effec­tuée lun­di 24 févri­er par Jean Icart, le por­teur du pro­jet, et Gilles Périn, le représen­tant de GXP cap­i­tal, relance pour­tant les con­jec­tures sur la réal­i­sa­tion con­crète de la trans­ac­tion. Pour deux raisons.

En pre­mier lieu, le droit français de la presse inter­dit en principe à un investis­seur non com­mu­nau­taire d’ac­quérir plus de 20% d’un jour­nal hexag­o­nal. Là où le Belge Rossel a pu racheter en 2004 La Voix du Nord, puis, en 2012, Le Cour­ri­er picard et le pôle Cham­pagne-Ardennes du groupe Her­sant médias (L’U­nion), le Suisse risque de se cass­er les dents sur la lég­is­la­tion française. L’autre inter­ro­ga­tion majeure dans ce dossier réside dans la nature même de GXP cap­i­tal et dans la prove­nance des fonds qu’il gère. Dirigé depuis juil­let 2013 par Haris Thalis Papadopou­los, la société ne brille pas par sa trans­parence. Les seules indi­ca­tions con­nues sont ses domaines d’ac­tiv­ité : l’hôtel­lerie de luxe et le yacht­ing. Démé­nagé, dans la foulée de ce change­ment de gou­ver­nance, de Genève à Baar, dans le mini par­adis fis­cal de Zoug, GXP cap­i­tal ne pub­lie aucun chiffre financier. Il n’emploie pas de salariés. Dif­fi­cile dans ces con­di­tions de con­naître l’o­rig­ine des 20 mil­lions d’eu­ros des­tinés à sauver Nice-Matin du dépôt de bilan. Un autre épisode des aven­tures français­es de GXP ne pousse guère à l’op­ti­misme. Depuis 2011, The Alpine col­lec­tion, une fil­iale du fonds, tente d’ériger dans la sta­tion de mon­tagne d’Au­ron, située à moins de 100 kilo­mètres de Nice, un com­plexe hôte­lier 5 étoiles. Trois ans après, le pro­jet bap­tisé “Transalpina”, d’un mon­tant de 70 mil­lions d’eu­ros env­i­ron, n’est tou­jours pas sor­ti de terre…

Au-delà des ques­tions tech­niques et juridiques, il se mur­mure sur la prom­e­nade des Anglais qu’une autre rai­son, de nature poli­tique, aurait brusque­ment freiné le proces­sus de vente. Jean Icart, ex indus­triel local et munic­i­pal divers droite à Nice, est un opposant notoire du maire UMP, Chris­t­ian Estrosi. Il devait même se présen­ter con­tre lui aux prochaines élec­tions, s’il ne s’é­tait pas engagé dans le dossier de reprise de Nice-Matin. Estrosi, grâce à ce report du clos­ing jusqu’à fin mars, n’au­ra pas à subir les piques du quo­ti­di­en pen­dant la cam­pagne. Sa réélec­tion, déjà prob­a­ble, est désor­mais assurée. Loin de ces cal­culs éventuels, le groupe Nice-Matin pense lui surtout à garder la tête hors de l’eau (six mil­lions de pertes en 2013). Son action­naire actuel, GHM, a assuré que les salaires seraient payés jusqu’à fin avril.

Crédit pho­to : trois-tetes via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision