Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
<span class="dquo">«</span> Netflix », le géant du streaming, débarque en France

10 septembre 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | « Netflix », le géant du streaming, débarque en France

« Netflix », le géant du streaming, débarque en France

10 septembre 2014

Temps de lecture : < 1 minute

C’est une nouvelle qui fait trembler depuis de longs mois l’ensemble des entreprises françaises de distribution de divertissement. Le 15 septembre prochain, le leader mondial de la diffusion sur internet de films et de séries, Netflix, fort de 50 millions d’abonnés, va commencer à commercialiser ses services « bon marché » auprès du public français.

Déjà présente dans 40 pays, la société de Reed Hast­ings s’est fixée l’ob­jec­tif de dou­bler son nom­bre d’abon­nés en quelques années. Une ambi­tion qui inquiète légitime­ment ses con­cur­rents mais égale­ment les insti­tu­tions cul­turelles français­es craig­nant une nou­velle sub­mer­sion de pro­grammes améri­cains qui fini­rait d’en­ter­rer « l’ex­cep­tion cul­turelle » française.

Selon Rodolphe Bem­mer, le numéro deux de Canal+ : « Reed Hast­ings est un homme éton­nant : à la fois vision­naire, capa­ble de pren­dre des déci­sions fortes, à l’é­coute, sim­ple et un peu joueur. »

Un homme qui en tout cas fait trem­bler les opéra­teurs tra­di­tion­nels du secteur, comme Numéri­ca­ble qui vient d’an­non­cer une ten­ta­tive de riposte. Plutôt que de pro­pos­er Net­flix à ses abon­nés, Numer­i­ca­ble a en effet élaboré Séries­Flix, une offre con­cur­rente du ser­vice de SVOD améri­cain. Ce ser­vice de vidéo à la demande payant basé sur des séries devrait être lancé très prochaine­ment, il est actuelle­ment en phase de beta test.

Une stratégie encour­agée par le CSA qui incite les médias français à dévelop­per leur pro­pre tech­nolo­gie face à l’ar­rivée de Net­flix. « J’ai réu­ni en mars l’ensem­ble des prési­dents des groupes audio­vi­suels et je les ai encour­agés à dévelop­per leur pro­pre tech­nolo­gie, ce qu’ils sont en train de faire », a ain­si déclaré le prési­dent du CSA Olivi­er Schrameck dans l’émis­sion « Médias le Mag » sur France 5.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés