Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Quand Quotidien de Yann Barthès encourage le racisme anti-blanc

24 février 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Quand Quotidien de Yann Barthès encourage le racisme anti-blanc

Quand Quotidien de Yann Barthès encourage le racisme anti-blanc

L’anti-racisme est le communisme du XXIème siècle a pour coutume de dire Alain Finkielkraut. Il y a parfois mieux, le racisme anti-blanc sous couvert d’anti-racisme tout court. C’est ainsi que l’écrivain américaine Neil Irvin Painter a pu le 7 février 2019 déverser son mépris des Blancs à l’antenne de l’émission Quotidien de Yann Barthès sur TF1.

Le Blanc est stupide

Le Noir est stu­pide. Par­don, erreur c’est le Blanc selon les dires de Neil Irvin.

« Le Blanc est stu­pide, il ment, il est cor­rompu, il har­cèle les femmes ».

La cita­tion – au départ s’adressant à Don­ald Trump – est élargie à tous les Blancs. Imag­i­nons qu’un écrivain blanc améri­cain – par­lant par exem­ple de l’acteur noir Bill Cros­by accusé de har­cèle­ment sex­uel et élar­gis­sant à tous les Noirs améri­cains dise « Le Noir, il est stu­pide, il ment, il est cor­rompu, il har­cèle les femmes ». Sa car­rière est finie, il est chas­sé de tous les plateaux télévisés, son édi­teur le renie, ses voisins le chas­sent, sa femme divorce, ses enfants lui jet­tent des pier­res, il se retire à la mon­tagne et som­bre dans l’alcoolisme.

Appel à la disparition des Blancs

Un peu plus loin, la char­mante Neil Irvin, tout sourire, recom­mande aux Blancs de se métiss­er pour avoir la peau plus fon­cée et se pro­téger ain­si des rayons nocifs du réchauf­fe­ment cli­ma­tique. Rires com­plices de l’animateur et du pub­lic. Rap­pelons que dans ce type d’émission, le pub­lic est amené à applaudir à l’appel d’un chef de claques. Neil Irvin Painter est l’auteur d’une « His­toire des Blancs » (Max Milo éd.). Livre où dans un jar­gon marxo-racial­iste elle dénonce « l’impérialisme de Jules César » et mag­ni­fie l’esclave noir, éter­nel pau­vre opposé à la « blan­chité » (sic).

Réactions en chaine

Le sta­giaire de ser­vice (on espère que c’est un sta­giaire) de France Soir défend la douce Irvin alors que Thier­ry Mar­i­ani dans un tweet annonce qu’il va saisir le CSA. Ce dernier recevra-t-il sa plainte ? Dans un long arti­cle du FigaroVox du 12 févri­er 2019, l’avocat Gilles-William Gold­nadel reprend une par­tie de l’argumentation qu’il avait dévelop­pée dans son livre « Névros­es médi­a­tiques » que nous avions chroniqué ici. Il dénonce

« Une époque qui à la fois et en même temps traque le moin­dre soupçon, la moin­dre impu­ta­tion d’a pri­ori raciste lorsqu’il s’agit des peu­ples sup­posés vic­times du racisme blanc et s’autorise les préjugés les plus grossiers et stéréo­typés jusqu’à l’appel à la dis­pari­tion ».

Gilles-William Gold­nadel souligne surtout l’invraisemblable com­plai­sance du pub­lic : « Le pire du pire, ce sont ces som­bres idiots à la peau pâle qui tirent un masochiste et raciste plaisir à se haïr la peau ». Yann Barthès en tête de gon­do­le.

L’émission se trou­ve ici.

Voir aussi

« Ce Brésil si blanc », ou le racisme autorisé de Ouest-France

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Camille Vigogne Le Coat

PORTRAIT — C’est la petite jour­nal­iste libérale lib­er­taire qui monte. Dis­sim­u­lant der­rière un joli minois une volon­té de nuire à toutes les per­son­nal­ités de la droite non alignée, Camille Vigogne Le Coat se rêve en nou­velle Ari­ane Chemin sa con­sœur du Monde.

Laurent Joffrin

PORTRAIT — Lau­rent Jof­frin, de son vrai nom Lau­rent (André Marie Paul) Mouchard est né en juin 1952 à Vin­cennes. Sa car­rière se car­ac­térise par des allers et retours inces­sant entre Libéra­tion et Le Nou­v­el Obser­va­teur.

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).