Accueil | Actualités | Médias | Mort d’Anne-Marie Peysson, grande voix de RTL
Pub­lié le 21 avril 2015 | Éti­quettes : , ,

Mort d’Anne-Marie Peysson, grande voix de RTL

Voix emblématique de RTL, reconnue pour sa fraîcheur et son énergie, Anne-Marie Peysson s'est éteinte le 14 avril dernier à l'âge de 79 ans.

Elle avait débuté sa carrière à la télévision à Télé Marseille en 1954 suite à un concours de speakerine où elle avait enthousiasmé le jury. Après quatre ans de bons et loyaux services, elle rejoignait la capitale et l'ORTF en 1960. Durant cette période où elle sera l'une des speakerines vedettes de la première chaîne, son sourire, alors inhabituel sur le petit écran, et ses improvisations maladroites divisaient la France et concentraient toutes les passions.

En 1965 elle anime, avec Guy Lux, l'émission « Le Palmarès des chansons ». En 1968, suite aux mouvements de grève, elle est licenciée de l'ORTF et tente alors l'aventure de la radio sur RTL.

Elle accompagne tout d'abord Philippe Bouvard dans « RTL non stop » puis devient animatrice. Dans les années 1970 elle lance « Stop ou encore » et anime les matinées avec notamment « Parlez-moi d'amour ». Dans les années 1980, elle lance la première émission de libre antenne, « Les auditeurs ont la parole », avec Alain Krauss.

Dans un communiqué, Christopher Baldelli, président du directoire de RTL, rend hommage à « une grande dame de la Radio ». « La grande famille RTL est aujourd'hui à la fois triste et fière d'avoir compté parmi les siens une personne aussi formidable qu'Anne-Marie Peysson », a-t-il déclaré.

Crédit photo : capture d'écran vidéo INA (DR)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This