Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Michel Naudy, mort d’un journaliste embarrassant

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

8 décembre 2012

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Michel Naudy, mort d’un journaliste embarrassant

Michel Naudy, mort d’un journaliste embarrassant

Temps de lecture : < 1 minute

Âgé de 60 ans Michel Naudy a été retrouvé mort à son domicile. Il s’est sans doute suicidé. Michel Naudy apparaît de manière remarquable dans le documentaire « Les Nouveaux chiens de garde », où il défend avec talent ses convictions communistes.

Créa­teur de l’excellente (donc sup­primée rapi­de­ment) émis­sion « Droit de regard » en 1995 sur la cri­tique télévi­suelle, il avait ensuite été mis au plac­ard, selon les tra­di­tions de France Télévi­sions. Le groupe n’a d’ailleurs à ce jour pas eu un mot pour lui à l’antenne.

Plac­ardisé, il était heureuse­ment demeuré salarié du groupe. Mais osons la ques­tion qui fâche : si Michel Naudy, au lieu d’appartenir à l’extrême gauche com­mu­niste, avait appartenu à l’extrême droite pop­uliste, aurait-il seule­ment con­servé son salaire ?

In memo­ri­am.

Source : Lau­re Daussy le 06/12/2012. Crédit pho­to : cap­ture d’écran vidéo INA.fr