Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Notre jeu de l’été : analyse d’une dépêche AFP #1
Notre jeu de l’été : analyse d’une dépêche AFP #1

7 août 2019

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Notre jeu de l’été : analyse d’une dépêche AFP #1

Notre jeu de l’été : analyse d’une dépêche AFP #1

Notre jeu de l’été : analyse d’une dépêche AFP #1

C’est bien connu : les médias officiels seraient « neutres » et ne diffuseraient « jamais » d’infox, étant au contraire en première ligne afin d’assurer l’existence d’une presse éthique et déontologique. On ne rigole pas. En réalité, tout est dans le ton. La preuve par l’exemple.

L’OJIM a décidé d’inviter ses lecteurs à une sorte de jeu d’été.

Lisons mot à mot une dépêche de l’AFP réper­cutée telle qu’elle par le fil d’actualité en ligne (« le live ») de Fran­ce­in­fo le lun­di 5 août à 23h40 :

« Des sanc­tions plus dures pour les navires human­i­taires. Le gou­verne­ment ital­ien a adop­té un décret visant les navires qui por­tent sec­ours aux migrants en Méditer­ranée. Il fixe désor­mais à 1 mil­lion d’euros l’amende max­i­male dont sont pas­si­bles ces bateaux entrant dans les eaux ital­i­ennes sans autori­sa­tion, con­tre 50 000 euros aupar­a­vant. Une vic­toire pour Mat­teo Salvi­ni et la Ligue, son par­ti d’ex­trême droite ».

La dépêche est accom­pa­g­née d’une pho­togra­phie du Sea Watch, le navire d’une ONG alle­mande qui opère en Méditer­ranée pour « recueil­lir des migrants ».

Voir aus­si : L’AFP mus­cle ses infos sport et inter­na­tion­al. Et la neutralité ?

L’AFP mus­cle ses infos sport et inter­na­tion­al. Et la neutralité ?

Ne per­dons pas de vue que l’AFP est la source pre­mière, sou­vent unique, de nom­bre de médias qui se con­tentent d’en recopi­er les dépêch­es, sans recul.

Imag­i­nons main­tenant un autre regard, dis­ons… un pays où un média quo­ti­di­en indépen­dant et hon­nête existerait :

« Des sanc­tions plus dures justes pour les navires human­i­taires se pré­ten­dant human­i­taires mais aidant les passeurs, esclavagistes des temps mod­ernes. Le gou­verne­ment ital­ien a adop­té un décret visant les navires qui por­tent sec­ours aux migrants en Méditer­ranée qui aident les passeurs à s’enrichir sur le dos et la vie des migrants en Méditer­ranée, au mépris des droits les plus élé­men­taires de tout être humain. Il fixe désor­mais à 1 mil­lion d’euros l’amende max­i­male dont sont pas­si­bles ces bateaux entrant dans les eaux ital­i­ennes sans autori­sa­tion délin­quants entrant illé­gale­ment dans les eaux ital­i­ennes, l’un des pays fon­da­teurs de l’Europe, con­tre 50 000 euros aupar­a­vant. Une vic­toire pour Mat­teo Salvi­ni et la Ligue, son par­ti d’ex­trême droite son par­ti sou­verain­iste euroscep­tique élu démoc­ra­tique­ment ».

Évidem­ment, la notion « d’extrême droite » mise à toutes les sauces et jamais explic­itée est dev­enue ubuesque, au point que l’on est en droit de s’interroger sur ce qui s’enseigne à Sci­ences Po Paris aujourd’hui.

Ce n’est cepen­dant pas le plus impor­tant. La véri­ta­ble ques­tion est : entre ces deux ver­sions, dont la deux­ième ne risque pas d’exister dans un média offi­ciel français, laque­lle com­porte le plus d’infox ?

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Arthur Dreyfuss

PORTRAIT — Le ben­jamin de l’état-major de Patrick Drahi n’en finit pas de mon­ter dans la hiérar­chie d’Altice.

Cyril Hanouna

PORTRAIT — Incar­na­tion de la « télé-poubelle », Cyril Hanouna truste les suc­cès et les places dans le Paysage Audio­vi­suel Français (PAF) en tant que pro­duc­teur, ani­ma­teur sur D8 avec « Touche pas à mon poste » et de radio à Europe 1 ou acteur de cinéma.

Christian Terras

PORTRAIT — C’est un homme qui appa­rait régulière­ment dans les médias quand il s’agit de faire le procès de l’Église catholique. Présen­té comme « théolo­gien », ou comme un « grand spé­cial­iste du catholi­cisme », il est con­sid­éré comme un inter­locu­teur val­able et objectif.

Mélissa Theuriau

PORTRAIT. Incar­na­tion vivante de la mix­ité heureuse et bour­geoise, cette grande prêtresse de la tolérance offi­cie depuis l’île-Saint-Louis, loin des car­cass­es de voitures brûlées et des vapeurs de haschich.

Audrey Pulvar

PORTRAIT — Audrey Pul­var est née le 21 févri­er 1972 à Fort-de-France (Mar­tinique). Son père, Marc Pul­var, est le fon­da­teur du Mou­ve­ment indépen­dan­tiste mar­tini­quais et secré­taire de la cen­trale syn­di­cale des tra­vailleurs mar­tini­quais (CSTM).