Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Médias culpa et manipulations intéressées, de Serge Halimi et Pierre Rimbert

19 juin 2021

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Médias culpa et manipulations intéressées, de Serge Halimi et Pierre Rimbert

Médias culpa et manipulations intéressées, de Serge Halimi et Pierre Rimbert

19 juin 2021

La lecture du Monde diplomatique – on a bien sûr le droit de ne pas être en accord avec tous les articles – est toujours roborative. Nous résumons en publiant certains extraits, un excellent papier de Serge Halimi et Pierre Rimbert, paru dans le mensuel de juin 2021.

Médias culpa

« Quand une guerre s’enlise, ceux qui veu­lent la pro­longer ont plusieurs manières de procéder. Ils pré­ten­dent que le dernier quart d’heure a son­né, que céder devant l’ennemi reviendrait à poignarder dans le dos des sol­dats qui se sont sac­ri­fiés pen­dant des années. Ils prédis­ent que tout recul sur un front pré­cip­it­era une déban­dade générale, la « chute des domi­nos ». Trahi­son de l’armée par les civils, aveu­gle­ment face à l’apocalypse, intel­li­gence avec l’ennemi… Mais, depuis quelques années, une autre tech­nique gagne du ter­rain aux États-Unis : à coup de fake news fab­riquées con­join­te­ment par les ser­vices de sécu­rité et la presse libérale on pré­tend que l’Amérique, blanche colombe démoc­ra­tique aux ailes d’ange, serait la cible d’un com­plot our­di par les Russ­es à l’extérieur et par les « extrêmes » à l’intérieur. » (ver­ba­tim de l’introduction).

L’exemple afghan

Trump annonce qu’il retir­era les troupes améri­caines de l’Afghanistan, où ils sont présents en vain depuis 20 ans. Que titre le New York Times le 20 juin 2020 ? « La Russie a offert secrète­ment des primes aux mil­i­tants afghans pour qu’ils tuent des sol­dats améri­cains, affir­ment les ser­vices améri­cains ». Le lende­main le Wash­ing­ton Post de Jeff Bezos et le Wall Street Jour­nal néo-con­ser­va­teur repren­nent l’information, sans aucune preuve à l’appui.

La thèse ? Trump est com­plice, car la Mai­son Blanche est restée inerte devant les ingérences russ­es, ceci en pleine cam­pagne élec­torale. Les médias de grand chemin améri­cains du type de la chaine de télévi­sion MSNBC, surenchéris­sent dans l’indignation, pour le prof­it de Sleep­ing Joe Biden. Plus tard le NYT avoue que « bien des élé­ments man­quent dans les infor­ma­tions selon lesquelles la Russie a payé pour que des attaques visent les forces améri­caines et celles de la coali­tion en Afghanistan », mais le coup est par­ti. Presque un an plus tard, le NYT recon­naît l’inexistence de preuves, alors que Sleep­ing Joe Biden s’était enflam­mé « Toute la prési­dence de Don­ald Trump a con­sti­tué un cadeau pour Pou­tine, mais là ça dépasse les bornes. C’est une trahi­son de notre devoir nation­al le plus sacré : pro­téger nos troupes lorsqu’en les envoie affron­ter le dan­ger ». Sleep­ing Joe fini­ra élu.

L’exemple du mort du policier au Capitole

Autre exem­ple détail­lé dans l’article, la mort du polici­er Bri­an Sick­nick lors de l’invasion du Capi­tole par des par­ti­sans de Trump pour pro­test­er con­tre de pos­si­bles fraudes élec­torales. Sa mort est présen­tée par le NYT comme un meurtre com­mis par des « émeu­tiers pro-Trump », qui « l’ont frap­pé à la tête avec des extinc­teurs » , détails repris par l’agence Asso­ci­at­ed Press, CNN, le Guardian, le Wall Street Jour­nal, l’information fera le tour du monde. Elle est fausse, Bri­an Sick­nick est décédé de mort naturelle. Où avez-vous vu un démenti ?

Lire la suite sur le site du Monde diplo­ma­tique.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés