Accueil | Actualités | Médias | Mediapart enquête sur Xaviel Niel
Pub­lié le 9 janvier 2013 | Éti­quettes : , , , , ,

Mediapart enquête sur Xaviel Niel

Quelques semaines après la publication d'une infographie de l'OJIM sur la galaxie Xavier Niel, c'est au tour de Mediapart de lancer une grande enquête sur le propriétaire de Free, actionnaire du Monde, de la télévision N23, ainsi que d'un certain nombre de pure player, dont... Mediapart, de façon très minoritaire, il est vrai (12,88% de la Société des amis de Mediapart, détenant elle-même 12,99% du capital).

D'après Le Point, Laurent Mauduit, qui a conduit l'enquête, avait cherché à joindre l'industriel. Dans un courrier, publié par Le Point, ce dernier avait décliné la proposition, refusant « tout article "personnel" », estimant même ne « pas être une "personnalité très importante des affaires" », membre « d'aucun cercle, d'aucun syndicat, d'aucune loge ou équivalent ». Une modestie surprenante, pour un homme aux réseaux impressionnants et très présent dans le monde des médias.

A la fin de son courriel, Xavier Niel passe à l'attaque et dénonce la « volonté forte » de Mediapart de lui « taper dessus ».

Dans sa présentation, Mediapart explique les raisons qui l'ont poussé à réaliser cette enquête : « de tous les grands patrons français, Xavier Niel [...] est sûrement celui dont l’ascension ces dernières années a été la plus spectaculaire. Mais aussi l’un de ceux qui se montrent le plus secret. Multipliant les procédures contre les journalistes, il n'aime guère en particulier que l'on s'attarde sur son parcours. »

A découvrir donc, cette enquête en six volets, sur Mediapart

Source : Le Point, Mediapart - Crédit photo : capture d'écran www.mediapart.fr

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This