Accueil | Actualités | Médias | Médiapart débouté dans sa plainte contre Xavier Bertrand
Pub­lié le 30 octobre 2014 | Éti­quettes : ,

Médiapart débouté dans sa plainte contre Xavier Bertrand

Il y a 4 ans, le député UMP Xavier Bertrand avait accusé Médiapart d'avoir recours à des « méthodes fascistes » suite à ses révélations dans l'affaire Bettencourt.

Cette sortie prononcée en marge d'un meeting en Seine-Saint-Denis, le 6 juillet 2010, intervenait alors que le site d'Edwy Plenel révélait les enregistrements réalisés par le majordome de Liliane Bettencourt. De ces écoutes piratées ressortaient la fragilité de l’héritière de l'Oréal ainsi que ses liens étroits avec des figures de l'UMP, comme Éric Woerth.

Et quelques heures avant le discours de Xavier Bertrand, Médiapart en remettait une couche en publiant un entretien avec Claire Thibout, ex-comptable de la milliardaire, dans lequel celle-ci déclarait que de l'argent aurait été versé pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

Devant les accusations de l'ex-ministre, Médiapart avait saisi la justice. En première instance, le tribunal correctionnel de Paris avait relaxé M. Bertrand. « Le parquet n'ayant pas fait appel, la cour d'appel n'était saisie que du volet civil du dossier et a confirmé le jugement qui a débouté Médiapart », précise L'Express.

Suite à ce verdict, les avocats de Xavier Bertrand se sont réjouis, par communiqué, de « cette décision qui consacre une nouvelle fois la liberté d'expression au travers d'une 'appréciation vertement exprimée' selon les termes mêmes du premier jugement et particulièrement la liberté d'expression de l'élu et homme politique ».

De son côté, l'un des avocats de Médiapart, Me Emmanuel Tordjman, a fait part de son intention de se pourvoir en cassation.

Voir notre infographie de Mediapart ainsi que notre portrait d'Edwy Plenel

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This