Accueil | Actualités | Médias | Mediapart cogne sur Jean-Marie Le Guen et Jean-Christophe Cambadélis
Pub­lié le 22 septembre 2014 | Éti­quettes :

Mediapart cogne sur Jean-Marie Le Guen et Jean-Christophe Cambadélis

Jean-Marie Le Guen (photo) a décidé de porter plainte contre Mediapart et Laurent Mauduit pour diffamation après un livre et un article qui affirment qu'il a fait ses débuts au GUD, organisation étudiante d'extrême-droite.

L'article de Mediapart, présentant les « bonnes feuilles » du livre de son journaliste Laurent Mauduit, rapportait le passage où celui-ci affirme que le secrétaire d'État aux relations au Parlement « a fait ses premiers pas en politique GUD ».

Après avoir démenti l'information, Jean-Marie Le Guen a décidé de saisir la justice. Selon ses proches, « il a décidé, après réflexion, de porter plainte en diffamation contre le site Mediapart et contre l'auteur du livre, Laurent Mauduit ».

Par ailleurs, le livre de Laurent Mauduit est également à l'origine d'une polémique autour des diplômes de Jean-Christophe Cambadélis. Selon l'auteur, le premier secrétaire du Parti Socialiste « n'a ni licence, ni maîtrise, ni, a fortiori, DEA » et aurait fabriqué un « faux » pour pouvoir présenter sa thèse au milieu des années 80.

L'homme politique a démenti les informations du journaliste de Mediapart, parlant de « vengeance » et de « mesquineries ». Il n'a, pour l'heure, pas donné suite en justice.

Voir notre infographie de Mediapart

Crédit photo : Parti Socialiste via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This