Accueil | Actualités | Médias | Mediapart cogne sur Jean-Marie Le Guen et Jean-Christophe Cambadélis
Pub­lié le 22 septembre 2014 | Éti­quettes :

Mediapart cogne sur Jean-Marie Le Guen et Jean-Christophe Cambadélis

Jean-Marie Le Guen (photo) a décidé de porter plainte contre Mediapart et Laurent Mauduit pour diffamation après un livre et un article qui affirment qu'il a fait ses débuts au GUD, organisation étudiante d'extrême-droite.

L'article de Mediapart, présentant les « bonnes feuilles » du livre de son journaliste Laurent Mauduit, rapportait le passage où celui-ci affirme que le secrétaire d'État aux relations au Parlement « a fait ses premiers pas en politique GUD ».

Après avoir démenti l'information, Jean-Marie Le Guen a décidé de saisir la justice. Selon ses proches, « il a décidé, après réflexion, de porter plainte en diffamation contre le site Mediapart et contre l'auteur du livre, Laurent Mauduit ».

Par ailleurs, le livre de Laurent Mauduit est également à l'origine d'une polémique autour des diplômes de Jean-Christophe Cambadélis. Selon l'auteur, le premier secrétaire du Parti Socialiste « n'a ni licence, ni maîtrise, ni, a fortiori, DEA » et aurait fabriqué un « faux » pour pouvoir présenter sa thèse au milieu des années 80.

L'homme politique a démenti les informations du journaliste de Mediapart, parlant de « vengeance » et de « mesquineries ». Il n'a, pour l'heure, pas donné suite en justice.

Voir notre infographie de Mediapart

Crédit photo : Parti Socialiste via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.