Accueil | Actualités | Médias | Matthieu Pigasse rachète Radio Nova
Pub­lié le 27 mai 2015 | Éti­quettes : , , , , ,

Matthieu Pigasse rachète Radio Nova

La boulimie de Matthieu Pigasse dans les médias n'est pas près de s'arrêter. Digne héritier d'une tradition familiale très impliquée dans le milieu de la presse (un père, un oncle, un frère et une sœur journalistes), l’actionnaire du Monde et de L’Obs (avec Xavier Niel et Pierre Bergé), propriétaire des Inrockuptibles depuis 2009, a décidé de racheter la station musicale Radio Nova.

Une trentaine de candidats s’est intéressée à cette radio vendue par groupe Nova Press. Le duo Drahi-Laufer (qui a racheté plusieurs titres du groupe Express Roularta et a injecté des capitaux dans Libération) était sur les rangs mais a finalement jeté l'éponge, à cause, semble-t-il, du prix qu’il jugeait trop élevé. C’est donc Matthieu Pigasse, qui avait dévoilé ses intentions fin janvier, qui a remporté la radio. Au prix fort : 15 à 20 millions d'euros pour un CA de 12 millions d'euros annuels.

Mais le banquier estime que l’enjeu en vaut la peine. Il souhaite en effet mettre en place une synergie entre la radio et Les Inrockuptibles, en profitant des "complémentarités culturelles, éditoriales, commerciales, de support" existantes.  Ainsi, à l'écart des puissances habituelles - marchands d'armes, groupes d'édition ou géants de la presse régionale - naît un nouveau groupe média indépendant, qui s'appuie sur plusieurs types de médias et qui entend faire du « bouillonnement culturel » sa marque de fabrique.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This