Accueil | Actualités | Médias | Marine Le Pen condamnée pour procédure abusive contre l’AFP
Pub­lié le 28 janvier 2014 | Éti­quettes : ,

Marine Le Pen condamnée pour procédure abusive contre l’AFP

L'affaire remonte au 25 mai 2011. Dans une dépêche AFP, Georges Tron, alors secrétaire d'État à la fonction publique, revenait sur les plaintes pour agressions sexuelles déposées à son encontre.

Dans cette dépêche, il déclarait : « J'observe que cela vient de Me Gilbert Collard, qui est un proche de Marine Le Pen, avec laquelle je suis en conflit depuis des mois. » S'estimant mise en cause, Marine Le Pen avait décidé d'attaquer en justice M. Tron ainsi qu'Emmanuel Hoog, PDG de l'AFP pour dénonciations calomnieuses.

Ce vendredi 24 janvier, le tribunal correctionnel de Paris a estimé que « c'est par le fruit d'extrapolations » que Mme Le Pen « prétend qu'il lui serait imputé d'être à l'origine de dénonciations calomnieuses ». Aussi, pour les juges, M. Tron n'indique ni ne laisse entendre à aucun moment que la présidente du FN « serait personnellement intervenue pour persuader les deux anciennes employées municipales de porter plainte mensongèrement et sans évoquer, même par insinuation, le moindre fait précis qui lui serait imputable ».

En plus de relaxer Georges Tron et M. Hoog, le tribunal a jugé ces poursuites abusives et a ainsi condamné Marine Le Pen à verser 1 500 euros de dommages et intérêt aux deux accusés. Celle-ci a déjà fait part de son intention de faire appel, a déclaré son avocat, Me David Dassa Le Deist. L'avocat de l'AFP, Me Yves Baudelot, a quant à lui rappelé la profession d'avocate de Marine Le Pen et a estimé que le FN savait « parfaitement » qu'il engageait des plaintes n'ayant « aucune chance d'aboutir ».

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.