Accueil | Actualité de l'Ojim | Mardi, l’Ojim croque Guillaume Durand…
Pub­lié le 14 avril 2013 | Éti­quettes :

Mardi, l’Ojim croque Guillaume Durand…

Petit, il faisait des pâtés de sable dans un cimetière abandonné jouxtant un presbytère acheté par sa famille.

En mai 68, ses parents galeristes organisaient une manifestation de marchands de tableaux en colère en mai 68, ce qui ne l’a pas empêché de devenir un temps gauchiste, et de fréquenter « les gouines rouges »…

Collectionneur lui-même, passionné de culture et de littérature, ami des artistes et des people, adorant les costumes à rayures et les voitures roses, Guillaume Durand est un mondain tendance rive droite, qui sait se fondre dans l’ambiance politique du moment… Découvrez le portrait que l’Ojim consacre à ce talentueux dandy…

Guillaume Durand à la conférence du MEDEF en 2008. Crédit : Olivier Ezratty (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

19% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 375,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux