Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Manipulation de l’information, l’alliance Facebook/AFP et Meta remet le couvert

25 février 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Manipulation de l’information, l’alliance Facebook/AFP et Meta remet le couvert

Manipulation de l’information, l’alliance Facebook/AFP et Meta remet le couvert

25 février 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Nous avons déjà évoqué l’alliance de l’AFP avec Google et 21 médias (17 au départ) pour lancer Objectif Désintox pendant la période électorale, comprenez Objectif Intox. Nous avons brièvement parlé de l’arrivée opportune de Facebook News au même moment. Nous revenons sur cette arrivée et son partenariat avec l’AFP, qui rappelons-le est financée par vos impôts.

Factstory en première ligne

Fact­sto­ry – en franglais dans le texte – est l’agence de com­mu­ni­ca­tion de l’AFP (factstory.agency). C’est elle qui sera chargée de la cura­tion (com­prenez cen­sure ou mise en avant) des con­tenus des médias parte­naires. Com­ment ça marche ? L’agence devra sélec­tion­ner, hiérar­chis­er, met­tre au pre­mier plan ou sous le bois­seau, les arti­cles per­ti­nents retenus pour le por­tail de Face­book News. Prenons deux exem­ples (nous imag­i­nons le proces­sus). Chris­t­ian Estrosi annonce son ral­liement (atten­du) à Emmanuel Macron enfin can­di­dat. Bonne nou­velle, on met en avant. Bel­lamy annonce qu’en cas de sec­ond tour entre Macron et Zem­mour il votera Zem­mour (il l’a dit). Mau­vaise nou­velle, on ne la sup­prime pas ça se ver­rait trop. On la met tout en bas du fil d’actualité et on la noie entre deux arti­cles pou­vant faire du buzz, hop le tour est joué ! Une superbe opéra­tion de communication.

Meta s’inquiète et crée un « centre opérationnel virtuel »

Pour les élec­tions en France, Meta (la mai­son mère de Face­book) ne se con­tentera pas du parte­nar­i­at Face­book News/AFP mais va créer un « cen­tre opéra­tionnel virtuel » pour l’occasion. Le mieux est de citer un arti­cle du 17 févri­er 2022, du Monde (très favor­able à l’opération), sous la sig­na­ture de Jean-Michel Bezat, les mots surlignés en gras le sont par nous :

« Cela a un petit par­fum de guerre. Une fois la can­di­da­ture d’Emmanuel Macron annon­cée, on entr­era dans le dur d’une cam­pagne prési­den­tielle où tous les coups seront per­mis. Et ils vien­dront aus­si à tra­vers les réseaux soci­aux, par­fois trans­for­més en grands col­lecteurs de fauss­es infor­ma­tions, de pro­pos racistes et d’incitations à la haine.

Meta tente de pren­dre les devants pour éviter que ses plates-formes Face­book, Insta­gram et What­sApp ne per­turbent ce ren­dez-vous poli­tique. Le groupe améri­cain a annon­cé, mer­cre­di 16 févri­er, la créa­tion d’un « cen­tre opéra­tionnel virtuel » dans les prochaines semaines. Mis­sion : observ­er l’activité de ses plates-formes et réa­gir en cas d’événements suspects.

Sans exis­tence physique, et act­if en per­ma­nence, il fera appel à des «experts en don­nées», à des ingénieurs et à des juristes instal­lés en Europe et aux Etats-Unis pour repér­er les men­aces venues de France ou de l’é­tranger.

On a rarement été aus­si clair…

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés