Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
M6 diffuse les images de l’explosion d’un kamikaze et fait polémique

27 avril 2016

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | M6 diffuse les images de l’explosion d’un kamikaze et fait polémique

M6 diffuse les images de l’explosion d’un kamikaze et fait polémique

27 avril 2016

Temps de lecture : < 1 minute

Une scène crue et violente diffusée dans le dernier numéro de « Zone Interdite » sur M6 a choqué de nombreux téléspectateurs.

Dans un reportage con­sacré aux atten­tats du 13 novem­bre 2015, et par­ti­c­ulière­ment aux témoignages des policiers, sec­ouristes et vic­times des événe­ments, M6 a dif­fusé des images assez dures tournées par les caméras de sur­veil­lance du café Comp­toir Voltaire, ciblé par un kamikaze.

Sur la vidéo, on peut voir un homme, Brahim Abdeslam, entr­er dans le café, s’a­vancer au milieu des clients, se tenir le vis­age dans la main avant d’ac­tion­ner sa cein­ture d’ex­plosifs. Certes, l’ex­plo­sion n’au­ra fait que quelques blessés, mais le kamikaze, lui, est mort, et la vidéo mon­tre claire­ment le moment où il se « désintègre ».

L’émis­sion, regardée par 2 mil­lions de téléspec­ta­teurs, était certes inter­dite aux moins de 10 ans mais cer­tains téléspec­ta­teurs n’en ont pas moins été sur­pris par la vio­lence des images. Sur les réseaux soci­aux, ils se dis­ent « choqués » et « angois­sés ». « Le zone inter­dite de ce soir fait froid dans le dos », com­mente une jeune femme. « Je viens de voir les images de Brahim Abdeslam qui se fait explos­er dans un bar le 13 novem­bre, Zone Inter­dite aurait jamais du mon­tr­er ça.. », déclare un autre util­isa­teur sur Twitter.

Dans le Jour­nal du Dimanche, le réal­isa­teur du doc­u­men­taire s’est jus­ti­fié. « Il faut mon­tr­er la vio­lence des choses. Mon­tr­er pour que ces choses-là n’ar­rivent plus », a expliqué Chris­t­ian Huleu. Et de con­clure : « On ne peut pas être fatal­iste. Il ne faut pas que cette vio­lence soit banal­isée. Une piqûre de rap­pel ne fait pas de mal. Nous devons nous sou­venir de cette nuit, sans tomber dans la commémoration. »

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés